anonymous

A la Une du Baromètre Porc de l'IFIP de Février 2019

Institut du Porc IFIP

A la Une du Baromètre Porc de l'IFIP de Février 2019

En janvier 2019, le prix du porc en France a été plus élevé que lors du même mois de 2018 (+5 %). Le marché reste toutefois en proie aux incertitudes, sous l’effet de disponibilités de viande importantes dans les bassins de production face à une demande peu dynamique. Le cheptel allemand a cependant connu une baisse conséquente fin 2018.

a-la-une-du-barometre-porc-de-l-ifip-de-fevrier-2019

La consommation de porc des ménages français aura subi de nouveaux reculs marqués en 2018, en particulier pour la charcuterie, dans un contexte de hausse modérée des prix de détail.

Du côté des matières premières, la situation est toujours fortement tributaire des stratégies et relations commerciales des grands acteurs (Russie, Chine, Etats-Unis), alors que le prix de l’aliment a globalement progressé de 3 % dans l’hexagone en 2018.

En France, l’inquiétude reste de mise et la vigilance à son maximum face au risque de FPA, tandis qu’en Chine, la propagation rapide du virus et l’impuissance des autorités à contenir l’épidémie déstabilise fortement les équilibres entre production et consommation.

Contact : Vincent Legendre, Rédacteur en chef ; vincent.legendre@ifip.asso.fr

Voir les synthèses de Baromètre Porc en ligne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires