anonymous

Pentasem, le semoir à dents et sans trémie de Carré

Raphaël Lecocq

Pentasem, le semoir à dents et sans trémie de Carré
Carré

Le semoir permet de valoriser une trémie frontale déjà présente sur l’exploitation. Le Pentasem aligne cinq rangées de dents semeuses pour une largeur de 6 m.

Flattant l’autonomie de chantier, la polyvalence (fertilisation localisée associée) ou encore l’équilibre des masses, les trémies frontales s’imposent dans le paysage. Carré l’a parfaitement intégré et adapte en conséquence son semoir à dents Pentasem, proposé dans une version sans trémie mais pas sans tête de distribution (ADS). Le semoir se caractérise par ses cinq rangées de dents, lesquelles sont distantes de 15 cm mais de 75 cm sur une même poutre, avec une hauteur sous châssis de 45 cm. Proposé en 6 m repliable, le Pentasem peut semer des céréales et du colza dans différentes situations telles que semis simplifié, labour nivelé, sols pierreux, y compris en fin de saison dans des sols humides, moyennant une puissance contenue à 150 ch et jusqu’à une vitesse pouvant atteindre 12 km/h.

Semis économique

Les semoirs à dents constituent une solution d’implantation économe à l’achat et à l’usage. Les dents, attenantes chacune à un tube de descente des graines, sont en effet des éléments mécaniques rudimentaires, fixées sur un châssis rigide lui-même élémentaire. Il y a néanmoins une contrepartie. Dépourvus de contrôle de profondeur indépendant, les semoirs à dents exigent un bon nivellement du sol. Outre le fait de favoriser le contact sol-graine, les rouleaux disposés à l’arrière jouent un rôle important dans le contrôle de la profondeur de semis qui, sans eux, va dépendre pour beaucoup du réglage au niveau du 3ème point. A l’arrière, le Pentasem peut recevoir un rouleau à bandage de 330 mm de diamètre ou un rouleau Farmflex de 310 mm de diamètre, dans les deux cas à réglage mécanique.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier