anonymous

Tout savoir sur le guidage actif de l’outil attelé

Raphaël Lecocq

Tout savoir sur le guidage actif de l’outil attelé
Laforge

Trimble organise le 3 juin prochain un atelier en ligne consacré aux aspects techniques et aux enjeux du guidage actif des outils semi-portés et trainés, en collaboration avec Laforge, qui propose avec le Dynatrac une interface assurant la correction de trajectoire.

Tout savoir sur le guidage actif de l’outil attelé

Dans les dévers et/ou en présence d’outils semis-portés ou trainés à la fois lourds et larges, le risque de voir l’outil attelé dérivé de la trajectoire originelle du tracteur n’est pas mince. Le phénomène est de nature à générer une imprécision qui peut s’avérer moyennement problématique dans le cas des chantiers de déchaumage par exemple mais davantage lorsque le besoin de précision est impérieux comme par exemple en présence d’une planteuse, d’un strip-till ou encore d’une bineuse. La parade existe. Chez Trimble, elle s’appelle TrueTracker et se matérialise par une console regroupant les paramètres de guidage du tracteur et de l’outil. Une solution distribuée en France par Vantage Nord et Vantage Atlantique-Méditerranée.

Tout savoir sur le guidage actif de l’outil attelé

Interface Dynatrac

Pour éviter la dérive d’un outil attelé, on peut jouer sur la trajectoire du tracteur pour compenser celle de l’outil, une solution envisageable sur une parcelle non emblavée. Dans ce dernier cas, la correction de trajectoire doit être indépendante de celle du tracteur, ce qui passe par l’intégration d’une interface entre le tracteur et l’outil, susceptible de modifier la position de l’outil indépendamment du tracteur. C’est tout l’objet du Dynatrac de Laforge qui avait valu au spécialiste de la liaison tracteur-outil une médaille d’or au Sima 2019. Aux côtés de Trimble, le constructeur en explicitera les principes lors d’un webinar (atelier en ligne) programmé le 3 juin à 18 heures, après inscription préalable (gratuite). Outre les interventions de Trimble et de Laforge, un producteur de légumes et de betteraves des Hauts-de-France livrera son retour d’expérience après deux ans d’utilisation du TrueTracker.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier