L’« agribashing » en débat

Alors que le ministre de l’Agriculture a décidé de créer un "observatoire de l’agribashing", l’usage de ce terme fait débat. La profession doit-elle ou non l’utiliser ? Et que signifie-t-il réellement ?

Le terme « agribashing », inconnu il y a quelques années, est apparu récemment dans le débat public. Il est utilisé pour dénoncer les propos à charge contre l'agriculture : émissions, articles, reportages ou toute autre forme de communication rendant l'agriculture et les agriculteurs responsables de nombreux maux (pollution, réchauffement climatique, inondations, etc.). 

Le ministre de l'Agriculture a repris ce terme la semaine dernière pour parler des actes de malveillance envers les agriculteurs. Il a d'ailleurs annoncé vendredi dernier le lancement d'un « observatoire contre l'agribashing », testé dans un premier temps dans la Drôme. Pour Didier Guillaume, l'élément déclencheur a été l'agression physique d'un agriculteur en train de traiter ses cultures en mars dernier dans l'Ain. Interviewé lundi sur Cnews, le ministre s'est déclaré « inquiet » des agressions qui se multiplient à l'encontre des agriculteurs.