Du Caldaguès à l’Aubrac, tout un territoire mobilisé le 21 août

Le moment phare de l’été, la Fête de la terre organisée par les JA, devrait bien avoir lieu à Chaudes-Aigues, sur le plateau de Ladignac-Haut.

L a fête de la terre 2021 se tiendra bien cette année ! Pas question d’annuler une deuxième fois, après l’année blanche de l’an dernier, suite à l’épidémie de Covid. “Elle aura bien lieu”, affirmait Ludovic Chastang, président du comité d’organisation, lundi soir pour une présentation à la presse.  “Nous allons prendre toutes les dispositions avec le pass sanitaire et tout sera respecté,  complétait à son tour Mathieu Théron, président des Jeunes agriculteurs du Cantal. C’est un événement phare au cœur de l’été pour parler avec les touristes de l’agriculture, des animaux et de notre travail.”
Au moment où une nouvelle montée de la crise et l’instauration du pass sanitaire contraignent à l’annulation de nombreuses manifestations en cette fin de mois de juillet, la confirmation était un préambule avant de détailler  le programme de la journée du dimanche 21 août. L’avantage, c’est que la fête de la terre “s’étalera” en plein air sur  une dizaine d’hectares, avec plusieurs parcelles de terrain mises à disposition par le Gaec Guibal.
Concours de labour
Pour la troisième fois, les Jeunes agriculteurs du secteur de Chaudes-Aigues organisent cette Fête de la terre. Les deux précédentes se sont déroulées en 1995 et en 2004. Cette année là, les locaux Benoît Guibal et Stéphane Raynal s’étaient hissés jusqu’à la finale nationale, disputée en Bretagne.
Le plateau de Ladignac-Haut, sur la route de Saint-Urcize-Fournels, sera  une nouvelle fois le théâtre de la manifestation. Depuis plusieurs semaines l’équipe de bénévoles y travaillent, avec l’aide précieuse de Morgane Pestel, animatrice départementale des JA.
“Nous sommes une dizaine en amont, mais durant la fête et la semaine qui précède, nous serons  une quarantaine environ”, souligne Ludovic Chastang, également très heureux que les partenaires, collectivités et sponsors  “soient restés mobilisés malgré la situation”.
La Fête de la terre concerne tout d’abord le concours départemental de labour. Une dizaine d’équipages de tout le Cantal sera en compétition toute la journée pour tracer les meilleurs sillons et prétendre se qualifier pour la finale régionale prévue dans la Loire.
Convivialité
“Cette fête de la terre est aussi un grand moment de convivialité, partagé avec la population locale, les touristes et nos partenaires”, insiste Mathieu Théron. Tout est fait pour que les visiteurs puissent passer sur place une bonne partie de la journée, grâce à la diversité des animations proposées et pour tous les âges, avec aussi un espace restauration et un concert, programmé le soir, avec Sangria Gratuite.