Influenza aviaire : La France repasse en risque «négligeable »

Paru au JO de ce jour, l’arrêté du 27 mai qualifie de négligeable le niveau de risque d’influenza aviaire

Avec les beaux jours et plus aucun foyer d’influenza aviaire en élevage depuis deux mois (dernière basse cour touchée le 28 avril dans les Ardennes et deux fauconneaux près de Nancy le 3 mai), il devenait urgent de libérer l’ensemble du territoire métropolitain.

Toutes les mesures de restriction qui avaient été maintenues dans les zones à risques particuliers (zones humides) depuis le 23 avril (passage du risque élevé à modéré) sont donc levées depuis hier.

Pour mémoire, le niveau de risque « élevé » au regard de l’influenza aviaire a été en vigueur du 17 novembre au 23 avril. Durant cette période, 492 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène ont été confirmés en élevage (dont 17 hors sud-ouest), 20 cas dans la faune sauvage et 1 cas dans la faune captive.

À la date du 19 février, 3,5 millions de volailles (essentiellement des canards) avaient été abattues dans le Sud-ouest à la suite de foyers ou préventivement.