Prim’Holstein, des mamelles moins tape-à-l’œil mais plus fonctionnelles

Au-delà du changement de base classique, la dernière sortie d’index en race Prim'Holstein  a été marquée par la nouvelle formule de l’ISU. Elle a modifié le profil de certains taureaux sans bouleverser la hiérarchie.

Annoncée en 2019, la nouvelle formule de l’ISU Prim’Holstein est entrée en vigueur lors de la sortie d’avril. Pour rappel, ce changement donne plus de poids à la reproduction (de 22 à 25 %) et à la matière grasse. Le poids de la santé mamelle perd 3 % (de 18 % à 15 %) au profit de la Repro. « Concernant la morphologie, et plus spécialement la mamelle, la nouvelle formule met l’accent sur le positionnement central des trayons. On recherche des trayons assez longs et positionnés au centre des quartiers pour faciliter la traite notamment avec les robots », explique Rémy Vermès de Prim’Holstein France.

La grande nouveauté est qu’elle pénalise aussi bien les excès positifs que négatifs d’écart-avant et d’implantation arrière des trayons. « On recherche désormais un index proche de zéro. » Par ailleurs, les trayons trop courts sont encore plus pénalisés. La nouvelle formule met également un coup de rabot à la taille des animaux. «On ne recherche plus des grandes vaches avec des mamelles haut-perchées. »

Lire aussi : Un nouvel Isu en race Prim’Holstein

Ces réajustements n’ont cependant pas bouleversé la hiérarchie dans le top du classement sur ISU. D’autant que certains nouveaux défauts sont parfois compensés par de « nouvelles » qualités. Pour mesurer l’impact du changement de formule, il faut plutôt aller chercher dans les détails, et en particulier au niveau des mamelles. « Un taureau comme James Bond (145 d’ISU) qui faisait des trayons très courts et très serrés à l’arrière a vu son index mamelle passer de + 0,6 à – 1,1. L’index mamelle d’Haboro (145 d’ISU) a baissé de + 1,3 à + 0,5 à cause de trayons serrés à l’avant (+ 2,1) et internes à l’arrière (+ 1). Idem pour Lockstar (147) dont l’index mamelle a perdu un point (+ 1,3) à cause de trayons très resserrés à l’avant (+ 1,6) et des trayons trop courts (- 1,1). « L’excès de taille (+ 3,1 en hauteur au sacrum) le pénalise également », note Rémy Vermès.

rémy vermes

Rémy Vermès, Prim’Holstein France : « La nouvelle formule met l’accent sur le positionnement central des trayons et pénalise plus les trayons courts. » - Prim'Holstein France

Le cas de Jewald (146 d’ISU) illustre aussi l’impact du changement de formule de la synthèse mamelle. « La synthèse mamelle est passée de + 3,1 à + 1,8 à cause d’un défaut d’équilibre (+ 2) et d’écart-avant (+ 2,4). Avec l’ancienne formule un écart-avant de + 2,4 augmentait l’index mamelle de + 0,24 point. Désormais cela lui fait perdre 0,24 point. »

A l’inverse certains taureaux ont progressé en mamelle à l’image de Jactive (169), le demi-frère de Louxor. « Il est passé de + 1,4 à + 2,2 en mamelle grâce à la qualité de l’implantation arrière (0), de l’écart-avant (- 0,1), de l’équilibre de la mamelle (+ 0,3) et de la longueur des trayons (+ 0,8) », souligne Rémy Vermès.