anonymous

Coronavirus : calendrier décalé pour le débat national sur la PAC

Pleinchamp avec l'AFP

Coronavirus : calendrier décalé pour le débat national sur la PAC

Le calendrier de consultations du public du vaste débat national sur l'agriculture organisé dans toute la France en vue de la prochaine politique agricole commune (PAC) s'étalera jusqu'au 7 juin à cause de la crise sanitaire du coronavirus.

Dans ce cadre, l'Assemblée citoyenne sur l'agriculture (ACA), composée de 140 personnes tirées au sort et venant de chaque région de France - qui devait se réunir en Ile-de-France du 27 au 29 mars pour hiérarchiser les priorités agricoles - se réunira du 5 au 7 juin.

La commission du débat public sur l'agriculture ImPACtons, chargée de l'organisation, a accordé une semaine de plus, jusqu'au 29 mars, aux internautes pour participer à la hiérarchisation des objectifs de la PAC proposée sur la plateforme jeparticipe.impactons.debatpublic.fr. Chaque citoyen peut participer, ainsi que les syndicats agricoles, ONG, associations et organisations professionnelles qui sont appelés à y publier des "cahiers d'acteurs", où exposer leurs visions respectives.

Quant aux débats publics thématiques initialement prévus "dans les territoires" à partir du 2 avril, ils sont pour la plupart tous reprogrammés à partir du 15 avril, certains décalés, d'autres avancés. Le premier débat aura lieu le 15 avril à Saint-Lô en Normandie, autour de la question "qui décide de la politique agricole?" et le dernier autour de la question "qu'est ce que je mange?" à Avignon, le 2 juin.

Le "débat en un clic" sur internet se poursuit jusqu'au 7 juin. Tout comme les "débats maison" que tout un chacun est invité à organiser en téléchargeant le kit mis à disposition sur le site.

Les nouvelles dates ont été décidées dans le cadre des mesures visant à lutter collectivement contre la pandémie de coronavirus, et sont susceptibles de nouveaux changements en raison des impératifs sanitaires, a fait savoir une porte-parole.

Le ministère de l'Agriculture a versé 1,5 million d'euros à la Commission nationale du débat public (CNDP) pour l'organisation de ce débat autour des enjeux de l'agriculture et de l'alimentation, afin d'alimenter la position de la France dans les futures négociations de la PAC pour la période 2021-2027 ou 2022-2028.

Sur le même sujet

Commentaires 1

fx

le ministere de l'agriculture verse 1,5million d'euros a la commission nationale du debat public mais n'a pas les moyens d'augmenter les retraites agricoles a 85% du smig . Pauvre France

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires