anonymous

Pesticides : des députés proposent une expérimentation pour sortir "de l'affrontement"

Pleinchamp avec l'AFP

Pesticides : des députés proposent une expérimentation pour sortir "de l'affrontement"

Des parlementaires dont Matthieu Orphelin (ex-LREM) proposent d'expérimenter dans 200 territoires une "sortie des phytosanitaires" par des bonnes pratiques, avec une aide financière de l'Etat.

Un amendement en ce sens, cosigné par les députés LREM Sandrine Le Feur, Jean-François Cesarini, Barbara Pompili et Guillaume Gouffier-Cha, et soutenu par le sénateur Joël Labbé (RDSE), sera déposé pour la deuxième partie du projet de loi de finances 2020 (dépenses) prochainement examiné en commission. Il propose d'allouer 50 millions d'euros dans la mission agriculture du budget pour permettre cette expérimentation.

"Au motif de préservation de la santé de leurs administrés, des maires et élus locaux prennent des arrêtés à 150 mètres, dépassant leurs prérogatives (...) A l'opposé, le gouvernement envisage des distances minimales de 10 à 5 mètres, voire moins en cas de chartes locales, suscitant l'interrogation des citoyens", constate dans un communiqué Matthieu Orphelin, appelant à mettre fin "à cette spirale d'incompréhension". "Il faut avoir une réflexion plus générale, sortir de ce débat sur les distances, adopter une approche plus résolue et globale", a expliqué à l'AFP ce député proche de Nicolas Hulot, siégeant au groupe Libertés et territoires.

Pour ce faire, il propose que l'État lance dès 2020 le déploiement de 200 territoires "AMBITION + pour sortir des pesticides". "Sur ces 200 territoires (commune ou groupement de communes), des moyens nouveaux seront accordés aux agriculteurs et viticulteurs pour accélérer leur sortie des phytosanitaires", explique le député du Maine-et-Loire, évoquant "des changements de pratiques, des rotations des cultures, de nouveaux équipements ou expérimentations ou encore des zones sans pesticides de synthèse à bonne distance des habitations".

Sur le même sujet

Commentaires 20

palox 386

wooo Nicolas Hulot propose des "nouveautés" la rotation des cultures !!!! bon tout le monde la fait déjà en fait ! quelle escroquerie !

@baba

il ne t'ai jamais venu a l'esprit que la triazole n'est peut etre pas la meme , cette famille est grande , que la dose n'est pas la meme et qu'a cette dose d'utilisation humaine des etudes ont été faites , avec un rapport benefice risque
par ailleurs je te souhaite bon retablissement puisque les antifongiques oraux les medecins rechignent a en prescrire vu les effets secondaires et les risques, notamment les antifongique azolés ( risques de toxicité rénale neuropathies périphériques cardiaques congestives et teratogenes evidemment)
benefice risque , on peut etre pret a prendre un medicament selon la gravité de la pathologie , meme avec un risque , mais pas a subir un traitement pesticides dans le champ voisin , comprehensible

digue3942

à banane 381:la comme tu dis la fin des produits phytopharmaceutiques chez nous ,mais les pesticides venus d'ailleurs ont de beaux jours devant eux; pour cela , il faut casser et démanteler toutes les structures économiques en france ;si tu n'a pas remarqué ton gagne-pain et ta ferme est dans le collimateur et ils risquent de tomber prochainement .

Baba

A BANANE 381 -- Quelle différence entre "pesticide" et médicament ? Mon médecin m'a prescrit un médicament de la famille chimique des TRIAZOLES "pesticides" employés par les céréaliers, viticulteurs etc... Vais-je en mourir ? Très surpris par cette prescription, j'avoue qu'après l'ingurgitation de ce médicament (pesticide?) depuis un mois, je vais beaucoup mieux.

BANANE381

Qu'on le veuille ou pas, la fin des pesticides est proche, certains s'en occupent très bien, certains d'entre nous ont dépassé la ligne rouge, le non respect de la vie d'autrui est à bannir.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires