anonymous

Plus de 240 tracteurs en Vendée pour dénoncer le malaise agricole

Pleinchamp avec l'AFP

Plus de 240 tracteurs en Vendée pour dénoncer le malaise agricole
©JA de Vendée/Twitter

Plus de 240 tracteurs selon la préfecture, 350 selon la FDSEA, ont convergé mardi 24 septembre vers le centre de La Roche-sur-Yon (Vendée) et la préfecture pour dénoncer le malaise des agriculteurs.

Les agriculteurs ont arrêté leurs tracteurs sur les boulevards entourant le centre-ville pour un barbecue dans le jardin face à la préfecture devant laquelle ils avaient prévu de défiler dans l'après-midi. Une délégation de la FDSEA de Vendée et des Jeunes agriculteurs (JA) a rencontré le préfet Benoît Brocart et lui a offert un coq pour dénoncer l'intolérance des citadins face aux supposées "nuisances du monde agricole". La manifestation se déroulait dans le calme, les agriculteurs n'ont rien déversé sur la chaussée.

"Cela fait 5 ans qu'on n'a pas vu autant d'agriculteurs manifester en Vendée" a affirmé un responsable syndical, soulignant que "ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui ont demandé cette mobilisation, pas le syndicat. C'est venu de la base". Un agriculteur de 31 ans, Benoît, installé à Mouchamp, a voulu "montrer aux gens qui passent en voiture le malaise de la profession" et a accroché sur le capot de son tracteur un pantin en salopette représentant un agriculteur pendu à une potence. En dessous, une pancarte sur laquelle on peut lire : "Au nom de la terre, sauvez-nous", du nom du film sur le suicide des agriculteurs d'Edouard Bergeon qui sort en salles mercredi 25 septembre. Selon Thibault, 23 ans, les "états généraux de l'alimentation, on n'en voit pas le résultat. Moi je fais de la viande bovine et les prix n'ont pas augmenté, au contraire ils ont même baissé".  

Sur le même sujet

Commentaires 18

viande

@norman3294, on voit ce qu'on fait les fils et les filles d'agriculteurs depuis 50 ans pour les agriculteurs et agricultrices, en fait c'est pas mieux que les personnes soit disant hyper diplômées.

norman3294

faut pas oublier les anciens qui se sont fait mourir au travail avec chevaux et petits tracteurs , normal que les agriculteurs soient équipés de machines puissantes et confortables , se protègent et se soignent car les fermiers ne sont pas des betes quand meme , il faudrait surement plus de fils et filles d'agriculteurs dans les instances décisionnelles agricoles de ce pays et à bruxelles !

jasmin 44

Depuis le départ a chaque nouvelle norme il fallait obtenir une répercussion sur les prix de vente de nos produits.
Nos représentants on préférés des subventions ....résultat :
Les tarifs de nos productions sont encadrés et dérisoires
Merci a nos syndicats

Lelap


Les rayons ne seront jamais vides, même sans production Française on importera un peu plus et pour le consommateur lambda il n'y aura aucune différence. Quant au ''gros'' tracteurs des manifs, ( agriculteur moi même), je comprend les arguments de ceux qui défilent avec leurs outils, mais dans ce monde de com, il faut y faire attention , le consommateur n'a aucune notion de gestion , de fiscalité, régime réel ou autre et ne comprend pas qu'en '' gagnant'' 600 € par mois comme on peut le lire par endroit, un agriculteur peut payer un tracteur a 150 000 €.

agri70

j espère voir un jour la queue devant les magasins avec les rayons vides ,ce sera à ce moment la que les politiques et la population comprendront que les paysans servaient à quelque chose.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires