anonymous

Près de Bordeaux, une maire prend aussi un arrêté anti-pesticides

Pleinchamp avec l'AFP

Près de Bordeaux, une maire prend aussi un arrêté anti-pesticides

La maire d'une commune de la métropole bordelaise a pris un arrêté pour interdire les pesticides à proximité des habitations et des espaces publics, grossissant la liste des élus qui mènent la fronde contre les phytosanitaires.

A Parempuyre, commune péri-urbaine de quelque 8 200 habitants, la maire socialiste Béatrice de François vient de prendre un arrêté interdisant "formellement" les produits phyto-pharmaceutiques "à moins de 100 mètres de toute habitation ou espace public", selon le texte daté du 21 août et consulté par l'AFP. La préfecture a la possibilité de contester l'arrêté. Le texte vise aussi bien les bailleurs qui utilisent des pesticides pour l'entretien des espaces verts communs que les agriculteurs et viticulteurs. 

"Cela s'inscrit dans une démarche globale plus vaste qui touche à la santé publique, la sécurité alimentaire et la conversion à l'agriculture biologique", a résumé la maire Béatrice de François. Dans cette commune du Médoc occupée pour moitié par des terres agricoles (céréales, vignes), la démarche fait écho à celle du maire d'une petite ville bretonne, Langouët, Daniel Cueff, dont l'arrêté anti-pesticides a été suspendu le même jour en référé par le tribunal administratif de Rennes, après un recours du préfet.

Comme Daniel Cueff et Béatrice de François, une vingtaine d'autres élus locaux ont interdit l'usage de pesticides sur une partie de leur commune. L'arrêté de Parempuyre évoque notamment "la carence" du ministère de la Transition écologique "dans l'obligation" qui lui est faite de "protéger les riverains des zones traitées par des produits phytopharmaceutiques". La municipalité fait valoir qu'il existe sur la commune de "nombreuses habitations et d'espaces publics à moins de 20 mètres d'exploitations agricoles" utilisant des produits phyto-pharmaceutiques. "

Nous espérons que le gouvernement ira plus loin en interdisant les pesticides sur le territoire national et en mettant des financements pour aider les agriculteurs à se convertir au bio", a ajouté la maire Béatrice de François. "Nous souhaitons accompagner les agriculteurs, a-t-elle précisé, "il n'est pas question de les montrer du doigt". Contacté par l'AFP, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) a dit attendre que "l'arrêté soit validé". "Les viticulteurs ne comprennent pas cette décision", d'autant plus que "la période des traitements est terminée et ne recommencera qu'après les prochaines élections" municipales, a-t-il commenté.

Sur le même sujet

Commentaires 8

Bruno 02

A quand l'arrêté d'un maire interdisant la contraception dans sa commune pour protéger la fertilité des goujons ? Je ne plaisante pas, détrompez-vous, ce serait sur les mêmes bases " juridiques "... Maires verdissant, rougissant ou kakisant, cette mode deviendra vite prétexte à arrêts aussi divers que variés si on y met pas un terme immédiatement, avec à la clé un véritable risque de guerres locales, avant de devenir civiles.

Bruno 02

Pour Cham : elle prend l'arrêté, mais compte sur l'Etat pour "accompagner "... nuances !!!

ERIC

Que l'on utilise plus de produits , engrais Ok en contre parti on ne paie plus de cotisations a la MSA, chambre d'agriculture,TVA et autres impôts et tous autres organismes lié a l'agriculture ,les improductifs au chomage on sera pas plus riches mais on devra rien, et après on compteras le nombres de personnes que les exploitations font vivre a notre détriment , et j'ai oublié les usines de matériels ,les revendeurs et réparateurs,assurances banques et j'en oubli ,pour la nourriture ça ira on importera de la merde d'ailleurs pour contenter le peuple français qui nous adorent lol .....

Sined

Si je comprends bien en bio aussi les traitements seront interdits? J’ai l’impression qu’ils ont pas encore compris que bio ne voulait pas dire zero traitements... ils va y avoir des surpris!!!!!

badlnpn

Ferait- elle partie de la Gauche caviar verdissante susceptible d' une réélection prochaine?
La démagogie contre une certaine agriculture, mais les œillères pour toutes les autres
pollutions. Sur RTL, ce jour,pas de traitement pour le conventionnel à moins de 100 mètres, par contre, ok en bio. (paroles de Mme le maire)

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier