anonymous

Trois mois pour se porter candidat aux Trophées de l’excellence bio

Raphaël Lecocq

Les représentants de l’Agence Bio, de Crédit Agricole SA et du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes
Les représentants de l’Agence Bio, de Crédit Agricole SA et du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

L’Agence Bio et le Crédit Agricole ont déclenché le compte à rebours à Tech & Bio. Les agriculteurs d’une part et les transformateurs, distributeurs et associations d’autre part, ont jusqu’au 20 décembre pour proposer une initiative « exemplaire, innovante et reproductible » en AB. La dotation globale atteint 15.000 €. Résultats au Salon de l’agriculture à Paris.

Le livre des 10 ans

A l’occasion de la célébration des 10 ans des Trophées de l’excellence bio, l’Agence Bio et le Crédit Agricole ont édité un ouvrage dressant le portrait des lauréats des cinq premières éditions, téléchargeable ici.

Lancés en 2008 au rythme d’une édition tous les deux ans, les Trophées de l’excellence bio ont adopté un rythme annuel l’an passé. La 7ème édition, lancée au salon Tech & Bio, a aussi sa nouveauté : elle intronise deux prix « coups de cœur » du jury, dans chacune des deux catégories du concours, à savoir les producteurs d’un côté et les entreprises et associations de l’autre. Chacun des coups de cœur est doté de 1.500 € tandis que les deux lauréats des Trophées se partageront 12.000 €.

Les candidats ont jusqu’au 20 décembre 2019 pour déposer leur candidature. Le règlement et les dossiers de candidature sont disponibles sur les sites de l'Agence Bio et du Crédit Agricole ainsi que les sur les sites des caisses régionales de la banque.

Le jury est composé de membres de l’Agence Bio, de la Fnab, de Coop de France, de l’Apca, du Synabio, de l’Itab, de représentant de plusieurs interprofessions agricoles, du Crédit Agricole et des ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique. Les lauréats seront dévoilés le 27 février 2020 au Salon de l’agriculture à Paris.

Critères d’appréciation

Les Trophées de l’excellence bio récompensent des innovations techniques, sociales, économiques, ou commerciales comme par exemple :

- une nouvelle méthode de production

- l’ouverture de nouveaux débouchés, dans des conditions durables et rémunératrices pour les producteurs et accessibles pour les consommateurs

- l’utilisation de nouvelles matières premières

- la mise en place d’une nouvelle organisation du travail

- la mise en place d’une nouvelle gouvernance

- la fabrication d’un produit nouveau dans le cadre d’un création ou d’une diversification de filière, d’une démarche environnementale (réduction du gaspillage, économie circulaire), d’une démarche d’amélioration de la qualité nutritionnelle.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires