anonymous

Cours des jeunes bovins déprimés malgré une offre limitée - Tendances Lait Viande février 2020

INSTITUT DE L'ELEVAGE IDELE

Consulter Tendances et s'abonner

Tendances vise à éclairer les décideurs économiques et professionnels, les opérateurs, les médiateurs sur les évolutions probables à court terme.

Vous pouvez consulter et télécharger chaque mois des diaporamas sectoriels.

Viandes bovines :

Début d’année contrasté

Le marché européen de la viande de gros bovins reste globalement morose et les cours sont bas. Les prix des mâles sont à la baisse, même en Italie depuis peu. Si les prix des vaches de réforme continuent de s’effriter en France, ils se redressent néanmoins ailleurs en Europe.

Lire la suite

Lait de vache :

Anticyclone menacé

Début 2020, tous les signaux étaient au vert pour l’économie laitière. La collecte française s’est rétablie malgré un cheptel très réduit. La production européenne a retrouvé une croissance solide au second semestre 2019 qui devrait se prolonger en 2020.

Lire la suite

Viande ovine :

Cours de l’agneau français soutenu ce début d’année

Le cours de l’agneau français poursuit sa baisse saisonnière mais reste particulièrement élevé par rapport aux années précédentes. L’offre limitée sur le marché français, due à la fois à une production nationale peu dynamique et à de moindres importations, freine la baisse de la cotation française.

Lire la suite

Lait de chèvre et viande :

Hausse des prix du lait de chèvre

Le prix du lait de chèvre a connu une nouvelle progression au 4ème trimestre, sous l’effet de la hausse du prix de base et de l’amélioration de la composition. Il est resté élevé au regard des prix pratiqués aux Pays-Bas et en Espagne, même si cet écart s’est réduit. Malgré l’évolution du prix du lait, la hausse des charges en élevage a probablement rogné la marge des éleveurs caprins.

Lire la suite

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier