anonymous

Un marché des réformes globalement dégradé - Tendances Lait Viande Septembre 2019

INSTITUT DE L'ELEVAGE IDELE

Tendances analyse chaque mois les variations de prix aux différents stades, de la production à la distribution ; examine les évolutions de production, de commerce extérieur, intra-communautaire et international, ainsi que de consommation. Retrouvez tous les mois la conjoncture des marchés lait et viande pour les espèces bovine, ovine et caprine au plan français, européen et mondial.

Tendances vise à éclairer les décideurs économiques et professionnels, les opérateurs, les médiateurs sur les évolutions probables à court terme.

Vous pouvez consulter et télécharger chaque mois des diaporamas sectoriels.

Au sommaire du numéro de ce mois-ci :

Viandes bovines : 

Des marchés en difficulté

La sécheresse et les fortes chaleurs ont surtout impacté le marché des broutards et des réformes allaitantes cet été. Les abattages de vaches laitières sont restés finalement assez modérés partout en Europe, ce qui n’empêche pas la pression sur les prix. En Irlande en particulier, les tensions entre éleveurs et abatteurs ont donné lieu à des blocages d’abattoirs.

Lire la suite 

Lait de vache : 

La sécheresse contient la croissance de la collecte européenne

La sécheresse a contenu sans stopper la croissance de la collecte européenne. La ressource laitière dans les grands bassins excédentaires plafonne ce qui contribue à la bonne tenue les marchés des produits laitiers.

Lire la suite 

Viande ovine :

Le cours français remonte timidement

Impulsé par une consommation de viande ovine dynamique les deux premières semaines d’août ainsi qu’un retrait des importations de viande ovine en juillet, le cours de l’agneau français a repris une vingtaine de centimes de mi-août à mi-septembre. C’est tout de même un signal positif pour les éleveurs actuellement préoccupés par la sécheresse qui a touché plusieurs départements de France.

Lire la suite 

Lait de chèvre et viande :

Approvisionnements en baisse, prix en hausse

L’approvisionnement des industriels en lait de chèvre connait de sérieuses tensions face à la baisse de la collecte française et au repli des disponibilités européennes. Si les transformateurs ont jusqu’ici privilégié le marché domestique, au détriment des exportations et de la reconstitution des stocks, la fin de l’année devrait être plus difficile.

Lire la suite 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier