Mesures de biosécurité recommandées pour les élevages vis-à-vis du risque de Fièvre Porcine Africaine

Institut du Porc IFIP

Mesures de biosécurité recommandées pour les élevages vis-à-vis du risque de Fièvre Porcine Africaine

L'IFIP, l'ANSP, la DGAl, le SNGTV et GDS France vous proposent un document qui décrit les mesures de biosécurité recommandées pour limiter le risque de contamination d’un élevage vis-à-vis de la Fièvre Porcine Africaine (PPA) et des autres dangers sanitaires tels que la DEP et les salmonelles. Des arrêtés ministériels précisent les mesures obligatoires à mettre en œuvre dans tous les élevages (AM du 16 octobre 2018) et dans les élevages situés dans un périmètre d’intervention de la PPA (AM du 8 octobre 2018).

Mesures de biosécurité recommandées pour les élevages vis-à-vis du risque de Fièvre Porcine Africaine

LES POINTS ESSENTIELS :

  • Empêcher tout contact direct et indirect des porcs avec des sangliers.
  • Ne pas nourrir les porcs avec des restes de repas.
  • Interdire l’introduction de nourriture à base de porc ou de sanglier provenant de pays infectés.
  • Ne pas introduire d’animaux provenant de périmètres infectés.
  • Toute personne revenant d’un périmètre infecté et ayant été en contact avec des porcs ou des sangliers doit respecter un délai de 2 nuits avant d’accéder à l’élevage.
  • Nettoyer et désinfecter tout matériel et véhicule entrant dans l’élevage.
  • Définir 3 zones dans l’élevage : une publique en dehors de l’enceinte de l’élevage, une professionnelle, dans laquelle les véhicules et personnes explicitement autorisés peuvent entrer en respectant les consignes de biosécurité, et une d’élevage, avec un accès limité aux personnes, en tenue d’élevage et dans laquelle les véhicules ne peuvent pas entrer.
  • Sas d’entrée avec marche en avant stricte, changement de tenue et chaussures et lavage des mains.
  • Quarantaine vidée, nettoyée et désinfectée entre chaque livraison dans laquelle le chauffeur n’entre pas et avec une phase d’observation stricte.
  • Respecter des règles de biosécurité strictes pour l’embarquement des porcs, en particulier impérativement nettoyer et désinfecter systématiquement le quai et l’aire de stockage après chaque départ.
  • Être particulièrement vigilant sur la gestion de l’enlèvement des cadavres : position de l’aire d’équarrissage, circuit d’accès du camion et se laver les mains, changer de bottes voire de tenue ensuite.

Au sommaire  : vigilance clinique, modes de transmission, organisation générale (en 3 zones publique, professionnelle et d'élevage, cas du plein air) et périmètre de l'élevage, SAS sanitaire, entrée du matériel, utilisation efficace du pédiluve, déchets de cuisine et denrées alimentaires, paille et litière, quarantaine, livraison des porcelets, aliment et FAF, quai d'embarquement et aire de stockage des porcs, nuisibles et oiseaux, équarrissage, stockage et épandage du lisier

Pour intégrer toutes ces bonnes pratiques de biosécurité en élevage de porcs, nous vous conseillons de profiter de ces 9 pages remplies de mesures concrètes à mettre en oeuvre au quotidien :  cliquez ici

Télécharger le PDF de 9 pages des mesures de biosécurité à appliquer en élevage de porcs contre la PPA

L'ANSP et l'IFIP vous conseillent également de consulter les autres fiches dédiées à la peste porcine disponible en ligne
Visitez le site de l'ANSP : différents onglets vous apporteront de nombreuses réponses ...

Contact :  isabelle.correge@ifip.asso.fr

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires