anonymous

Pomme : une récolte en hausse en 2019

PARIS Le réseau CERFRANCE

Pomme : une récolte en hausse en 2019

Dans un contexte européen de faible rendement, la pomme française, avec une offre plus abondante sur la dernière récolte, devra retrouver sa place à l’export cet hiver pour doper ses ventes.

cliquez sur la photo pour agrandir

Une production française en hausse

Au 1er septembre 2019, la production française de pommes est estimée en augmentation sur un an (+ 7 %) pour un volume de 1 ,54 million de tonnes. Ce niveau de production est proche de la moyenne quinquennale sachant que les deux années précédentes (2017 et 2018) ont connu une baisse des rendements. Sur les cinq dernières années, les surfaces sont globalement stables avec 37 000 ha, voire même en légère augmentation sur des régions comme les Pays de la Loire et Provence Alpes Côte d’Azur. Les rendements des dernières années ont été affectés par les épisodes météo : gel, grêle. Mais on observe également une conversion du verger en bio qui peut impacter le rendement global. En 2019, les facteurs météo prépondérants ont été la canicule et la sécheresse, qui ont pénalisé le calibre des variétés précoces.

WAPA (World Apple and Pear Association) prévoit en 2019 une production européenne de pommes en nette baisse comparée à la forte récolte de 2018 (- 20 %) et à la moyenne 2013-2017 (- 11 %). La production de la Pologne, premier pays producteur de pommes, chuterait de 44 %, après l’importante récolte de 2018.

cliquez sur la photo pour agrandir

Des cours de début de campagne en repli mais des opportunités à l’export

En raison de températures relativement élevées lors de cette rentrée 2019, la consommation française est en berne au profit des fruits d’été encore très présents, ce qui est venu peser sur les cours. Pour autant la demande est particulièrement bien orientée vers le Moyen-Orient ou l’Asie, où les stocks chinois de l’ancienne campagne sont au plus bas.

Bien que la campagne démarre plus timidement que l’année passée ; il n’y a pas lieu pour l’heure d’être alarmiste. La récolte 2019 est de bonne qualité et les volumes français devraient pouvoir regagner leur place sur les marchés à l’export. En effet, les volumes de l’exportation vers l’Europe ont chuté de 33 % sur un an, d’août 2018 à mars 2019, dans un contexte de fortes récoltes en Europe de l’Est sur la campagne précédente.

 

Extrait de la Veille économique – Nov. 2019 -  Fabien BARRABÉ - Cerfrance

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier