Devant le Sénat, Nicolas Hulot plaide pour une PAC verte

Devant le Sénat, Nicolas Hulot plaide pour une PAC verte

Produire plus de protéines végétales et réorienter le versement des aides pour rémunérer les agriculteurs qui s'engagent à protéger l'environnement: Nicolas Hulot a donné jeudi au Sénat sa définition des priorités de la France lors de la renégociation de la PAC après 2020.

Le budget de la politique agricole commune (PAC) doit permettre une "mutation en profondeur" du "modèle agricole", a répondu le ministre de la Transition écologique à une question d'un sénateur divers gauche, Guillaume Gontard, qui cherchait à être "rassuré" sur les priorités de la politique agricole française. La France "doit passer d'une agriculture intensive en pesticides et à faible taux d'emploi à une agriculture intensive en emplois et à faible taux de pesticides" a résumé Nicolas Hulot.

Il a cité deux objectifs prioritaires: "retrouver et construire une souveraineté alimentaire en France, notamment avec un plan de production de protéines végétales digne de ce nom, pour ne plus être dépendant d'importations (de maïs ou de soja, NDLR) qui se font le plus souvent au détriment de la forêt amazonienne".

Services rémunérés

Enfin, "transformer l'agriculture vers des modèles qui soient centrés, comme le demandent les consommateurs, sur la qualité, sur la réduction des pesticides, et sur la protection de l'environnement". "Ces services-là doivent être rémunérés, ils doivent diversifier économiquement les revenus des agriculteurs, et donc cette PAC ne peut plus être centrée uniquement sur les rendements car la course au toujours plus détruit les fondements même de l'agriculture, c'est-à-dire les sols et leur biodiversité et l'eau". "Et les aides doivent être dorénavant centrées sur ce nouveau modèle, protecteur pour la planète, pour les consommateurs, et plus rémunérateurs pour les agriculteurs", a dit le ministre. L'Union européenne est en pleine réflexion sur la composition de son cadre financier après 2020, le départ du Royaume-Uni de l'UE représentant une perte nette pour les finances européennes. Le budget de la future PAC prévue après 2020 risque donc d'être bouleversé et d'en pâtir.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 62

ddx

on nous accuse de pollué certes, un jour j ai vu un documentaire sur un avion cargo qui transportait je ne sais plus quel pièces d allemagne vers le chili ou l argentine en faisant 4 escales pour faire le plein,la consommation annoncé de cet avion pour 4 heure de vol après avoir fait mes calcul correspondait a la consommation de tous mes tracteur pendant 15 ans!!!!!
quand je vois tous ces avions , camions , porte containaires sillonné la planète dans tous les sens et qui font aucun effort pour économisé l énergie et ces aux agriculteur qu on demandes d éconnomiser le gasoil moi je ne marche pas!!!!

GR26

FIN ...On nous accuse de polluer… on nous demande de vider au maximum nos boites mail pour économiser de l’énergie, mais combien de mégawatts, sinon de centrales nucléaires faut-il pour faire tourner leurs ordinateurs de la Pac… ? Ils ne se posent pas la question ? ! Pour être moins surpris, petit comparatif : Savez- vous combien on utilise de tonnes de plastique en France, par an, pour fabriquer les pots de yaourts, crèmes etc. Approximation rapide : admettons que 17 millions de personnes en prennent 3 par jour, les autres jamais…j’ai pesé plusieurs pots…résultat énorme…oui, c’est bien près de 100 000 tonnes par an------ puis j’ai trouvé un chiffre plus officiel, j’étais dans les clous !

GR26

SUITE ...mais pour ne pas mettre le doigt dans l’engrenage... c’était le mieux, sinon que restera-il à cultiver avec des haies de 20m de haut au bord de champs qui font parfois moins de 40m de large, et alors que les bandes enherbées ne permettent pas de redresser une bordure, sauf à en laisser le double.
De tous temps on a eu des arbres et des haies, mais pas tous ces @lacon pour nous empêcher de les gérer intelligemment. Je vis dans un pays touristique, ce sont les agriculteurs qui l’ont modelé, pas des technocrates !

GR26

Bruno… tu n’es pas le seul, il y a longtemps que je fais comme toi... je prévois à l’avance leurs co…ries, pour ne pas être lié par leur règlementation absurde. Sur l'exploitation, en 1900, les coteaux étaient nus, avec quelques arbres. Depuis, c’est devenu 20 ha de forêt… un tas de parasites n’ont pas mieux à faire que contrôler les haies, arbres alignés ou isolés, broussailles, tas de pierres, etc., et calculer leur surface. Au moindre problème on nous fera sauter une, voire plusieurs primes.
Sur toute la France… et l’EUROPE, le moindre arbre, la moindre broussaille sont répertoriés, alors en prévision j’en avais fait sauter un max, le paysage en a souffert, mais pour ne pas mettre le doigt dans l’engrenage,

Bruno 02 suite et fin

Adieu jolis oiseaux de mes plaines, je capitule devant tant d'emm..des et d'emm...deurs, vous serez les victimes premières de ma capitulation, mais puisque personne n'estime être redevable de mes factures pour du vent sommes toutes, ben, au cas où vous ne le sauriez pas, je ne suis ni Crésus ni Bettancourt, juste un agri qui a trop souvent plus de factures que de revenus comme beaucoup d'autres.
Mon grand-père, celui qui me demanda de poursuivre son oeuvre, chasseur et amoureux de sa nature, il comprendra :
A l'impossible, nul n'est tenu.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires