Grandes cultures : en baisse toutes !

Grandes cultures : en baisse toutes !
Deutz-Fahr

Les plus fortes baisses de production affectent le tournesol (-17,2 %), le colza (-14,2 %), et le blé dur (-13,4 %). La baisse de production du blé tendre est relevée à -4 % et celle de l’orge contenue à -2,7 %. La récolte des maïs fourrage et grain est attendue en baisse respective de 7 % et 9,8 %.

« L'alternance de périodes de grandes chaleurs et d'orages violents sur certaines régions, ainsi que des pluies survenues localement au moment de la moisson ont entamé le potentiel de rendement de la plupart des cultures en 2018 ». Telle est l’analyse dressée par Agreste, la statistique agricole, sur la base des estimations de rendement arrêtées au 1er août. Les faits sont à peu près actés pour deux espèces en particulier que sont le colza (30,2 q/ha, 4,6 Mt, -14,2 % par rapport à 2017) et le blé dur (51,2 q/ha, 1,8 Mt, -13,4 %). La production de blé tendre a été révisée à la baisse (-1 Mt) par rapport à la prévision de juillet, sous l’effet des fortes chaleurs en fin de cycle et de l’hétérogénéité des situations sur le territoire. Le rendement moyen en blé tendre s’établirait à 71,1 q/ha, soit une production de 35,1 Mt en baisse de 4 % par rapport à 2017. La production d’orge est estimée à 11,8 Mt, en baisse de 2,7 %. La hausse du rendement (+ 0,6 q/ha à 64,3 q/ha) n’a pas compensé la baisse de surface (- 4 %).

Jusqu’à -37 % pour le blé dur dans le Sud

La production de blé dur est estimée par Agreste à 1,8 Mt, actant une baisse de 13,4 % sur un an mais elle reste toutefois supérieure de 3,5 % à la moyenne 2013-2017. Le rendement moyen (51,2 q/ha) recule de 10,6 % par rapport à 2017 et de 2 % par rapport à la moyenne 2013-2017 au niveau national. Si le Centre, première région productrice, affiche une légère hausse de sa production en 2018 (+0,6 %), les régions du sud sont très fortement impactées par la baisse de la production : -37,4 % en Provence-Alpes-Côte d'Azur, -35,5 % en Languedoc-Roussillon et - 18,9 % en Midi-Pyrénées sur un an.

Autres oléagineux et protéagineux

La production de tournesol est estimée à 1,3 Mt, soit une baisse de 17,2 % par rapport à 2017, sous l’effet des surfaces (- 4 %) et du rendement (- 13,6 % à 23,6 q/ha). Malgré une surface record de 149 000 ha, la production de soja recule de 4 % à 0,4 Mt, sous l’effet de la baisse des rendements (26,7 q/ha en 2018 contre 29,2 q/ha en 2017). La production de protéagineux diminuerait de 7,2 % sur un an mais resterait en progression de 7,1 % par rapport à la moyenne 2013-2017. Les surfaces seraient en diminution de 11,4 % sur un an. La production de pois protéagineux serait en baisse de 8 % par rapport à 2017. En féveroles, le rendement diminuerait de 4,4 % sur un an.

Maïs grain et fourrage en baisse de 9,8 % et 7 %

A deux mois du début de la récolte, le potentiel de rendement du maïs est entamé par les conditions météorologiques et estimé en forte baisse par rapport à 2017 : 90,3 q/ha contre 101 q/ha. La production de maïs-grain (y compris semences) est estimée ainsi à 13,1 Mt, soit une baisse de 9,8 % sur un an et de 11,2 % par rapport à la moyenne 2013-2017. La production de maïs fourrage serait quant à elle en baisse de 7 % à 17,8 Mt. La répartition entre grain et fourrage est provisoire à ce stade de la campagne, indique Agreste. Seule la pomme de terre semble tirer son épingle du jeu, avec une hausse du tonnage de 1,5 % sur un an et de 14,4 % par rapport à la moyenne 2013-2017 pour la pomme de terre de conservation et de demi-saison. La production s’oriente ainsi vers un record de 6,45 Mt malgré un rendement ha en recul de 3,1 % sur un an. Agreste n’a pas communiqué de prévision de rendement pour la betterave sucrière, indiquant que les surfaces s'établiraient à 484 000 ha, soit une très légère baisse (-0,4 %) par rapport à la sole record de 2017.

Source RL avec Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 3

DIGUE3942

les tournesols sont-ils déjà récoltés ???????de quelle manche tires-t- ce chiffre de -17% ????

dadada

je m inquiete pour les eleverus qui voit cerelaes et soja flamber , prairies secher , stock de foin aller au pré et prix du lait stagner

dadada

il serait raisonnable dans les titres de distinguer les estimations tournesol maïs grain etc.... des produits deja recoltées dont on connait les baisses , parce que" les plus fortes baisses affectent le tournseol" on dirait que c'est deja recoltés , la bonne nouvelle -17% on a encore raqué pour l'aleas climatiques mais on est tjs en dessous du seuil
on parle de rotation depuis 5ans mon voisin fait colza blé , colza blé...... colza blé , pas de risques avec orge de printemps maïs tournesol , et c'est lui qui fait les meilleurs resultats economiques , a tort je le pense sur le long terme mais en attendant c'est pris
sinon pas de quoi se plaindre vu la montée des prix ,

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier