anonymous

Le blé sous pression sous l’effet des prévisions de surfaces russes

Raphaël Lecocq

Le blé sous pression sous l’effet des prévisions de surfaces russes

Le blé s’est replié de 3€/t sur Euronext. Agritel y voit l’effet des annonces de l’organisme de statistiques russe Rosstat, qui fait part d’une hausse des surfaces de 4,7% par rapport à 2019. L’Egypte revient aux achats mais c’est la mer Noire qui devrait en profiter.

Hier lundi 27 juillet 2020, les prix du blé sur Euronext ont perdu 3,00 €/t sur l’échéance de septembre, clôturant à 182,75 €/t. Agritel y voit la conséquence directe des annonces faites par l’organisme russe de statistiques Rosstat. Celui-ci a annoncé durant le week-end les chiffres consolidés de surfaces emblavées en Russie. Les surfaces de blé d’hiver sont ainsi affichées à 16,85 Mha contre 15,80 Mha l’an passé et celles de blé de printemps à 12,56 Mha contre 12,26 l’an passé, soit un total de 29,4 Mha, en hausse de 4,7% par rapport à 2019. Conséquence, "les différents opérateurs russes revoyaient leurs estimations de production à la hausse allant de 78 Mt à 79,7 Mt", note Agritel.

La mer Noire privilégiée

Dans le même temps, le bureau d’Agritel affinait sa prévision de production de blé tendre en France, évaluée à 29,2 Mt. Une dégradation de la récolte que la Commission européenne a confirmée en cours de journée et a du reste généralisée au sud de l’Europe notamment en Italie mais également en Bulgarie, Roumanie et Hongrie.

Dans ce contexte, certains importateurs se repositionnent, relève Agritel, à l'image de l'Egypte qui lance un appel d'offres ce jour pour du blé tendre pour une période de chargement entre le 1er et la 10 septembre. "Compte tenu de la parité €/$ au-dessus de 1,17, les origines européennes ne devraient pas être retenues au profit des origines mer Noire", conclut Agritel.

Sur le même sujet

Commentaires 1

romain

la belle revanche des russes face aux décisions idiotes de mr Hollande qui pour faire le beau à l'otan, a massacré son agriculture.(embargo russe)
Comme mr Poutine est fin stratège, il organise la production massive de céréales bio.
nous allons perdre sur tous les fronts.
je prends le pari que le bio va vite tirer la langue.
plus d'industrie, une agriculture en nette perte de vitesse, un solde agro alimentaire qui est devenu négatif, le tourisme en berne, notre pays plonge dans l'enfer mais nous regardons ailleurs.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier