anonymous

[Le point des marchés] Etats-Unis : les surfaces 2020 très en-dessous des attentes

Adèle Magnard

La crise du coronavirus a eu un impact sur les surfaces semées aux Etats-Unis, qui apparaissent très en-dessous des attentes. De quoi rééquilibrer un marché jusque-là très lourd, surtout pour le maïs. Décryptage avec Nathan Cordier, consultant chez Agritel.

Le dernier rapport de l’USDA (département américain à l’agriculture), paru le 30 juin, était très attendu par les opérateurs car il donne notamment le niveau des surfaces semées aux Etats-Unis ce printemps en blé, maïs et soja. “C’est un des rapports de l’USDA les plus importants de l’année, confirme Nathan Cordier, consultant chez Agritel. Il donne les niveaux des stocks trimestriels, qui sont scrutés de près, mais surtout les chiffres des surfaces”. 

Le dernier chiffre des surfaces semées aux Etats-Unis date de fin mars, et résulte d’une enquête auprès des producteurs. Il reflète donc les intentions de semis. “Le chiffre paru hier soir résulte de ce qui a réellement été semé”, précise Nathan Cordier. 

Si les stocks ressortent au-dessus des attentes, notamment pour le maïs qui a pâti du coronavirus avec une baisse de la production d’éthanol, les niveaux d’emblavement ressortent, eux, très en-dessous des attentes. “La plus grosse surprise provient du maïs, avec des emblavements de 92 millions d’acres, alors que les attentes les plus pessimistes de la part des opérateurs tablaient sur 93 millions d’acres”, indique Nathan Cordier. Les surfaces sont également inférieures aux attentes en blé. 

Conséquences : la production américaine pourrait baisser, ce qui permettrait de rééquilibrer le marché du maïs, qui était jusqu’ici très lourd. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier