anonymous

SentiV, des roues à bâtons (et pas l’inverse) dans la high-tech

Raphaël Lecocq

SentiV, des roues à bâtons (et pas l’inverse) dans la high-tech
Meropy

La start-up Meropy développe avec SentiV un robot capable de scruter le dessus et le dessous des cultures, indépendamment de leur stade de développement et des conditions climatiques. Merci la high-tech... et les roues à bâtons.

SentiV, des roues à bâtons (et pas l’inverse) dans la high-tech

SentiV, c’est le mariage de l’antique roue à bâtons et de high-tech faite de systèmes de positionnement et d’autoguidage, de capteurs multispectraux et de boitiers de transfert des données. « Les roues à rayons, c’est le meilleur moyen de s’affranchir des contraintes topographiques et météorologiques », explique Guillemin Raymond, l’un des deux co-fondateurs de la start-up Méropy. « Grâce à ses roues à rayons, le robot peut surveiller les maïs et les tournesols à des stades avancés. En céréales, c’est quasiment tout le cycle cultural qui peut être suivi ». SentiV et ses rayons ne sont pas passés inaperçus dans les allées du Forum international de la robotique agricole (Fira), le temple des cartes électroniques et des capteurs à usage agricole. Le robot s’était déjà distingué en début d’année en décrochant le premier prix du concours Agreen Startup organisé par les Chambres d’agriculture.

SentiV, des roues à bâtons (et pas l’inverse) dans la high-tech

SentiV, pour sentinelle du végétal

SentiV, c’est un robot à ranger dans la catégorie du scouting et du monitoring. En d’autres mots de la télésurveillance (si l’on en reste à l’âge de la roue). Des tâches opérées d’ordinaire par des satellites, des avions, ULM, des drones ou encore par des tracteurs et des quads embarquant des capteurs. Les inventeurs du robot misent sur ses capacités spatiales et temporelles pour se distinguer. « SentiV a la capacité de balayer jusqu’à 20 ha par jour en totale autonomie et par tous les temps », déclare William Guitton, l’autre co-fondateur de Meropy. « L’un des capteurs embarqués, positionné au bout d’une canne rasant le sol, permet d’analyser la face inférieure du feuillage ». SentiV a vocation à fournir une aide au pilotage de la protection, de la fertilisation et de l’irrigation des cultures. Meropy va développer ses premières applications au printemps prochain avant d’aborder la phase commerciale au second semestre 2020. La start-up est hébergée au Village by CA de Grenoble (Isère).

Commentaires 1

Laraison

Un avenir certain ou gadget ? Pas facile de se faire une idée.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier