Pays de la Loire - 160 personnes à l'assemblée générale Afdi Pays de la Loire - Pleinchamp

Pays de la Loire - 160 personnes à l'assemblée générale Afdi Pays de la Loire

« Il y a des personnes qui croient encore en l'agriculture, nous devons être de celles-là.» Lorsque Mariétta Merieau-Barteau, présidente d'Afdi Pays de la Loire, conclut l'assemblée générale de l'association, le message appelle à ne pas baisser les bras, que l'on soit paysan du continent africain autant qu'exploitant ligérien ou retraité.
Depuis trente ans Afdi Pays de la Loire construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux du Burkina et depuis sept ans avec les jeunes agriculteurs de Sened en Tunisie.
En 2018, 24 producteurs burkinabès et tunisiens ont été accueillis dans les cinq départements durant deux mois ; deux voyages d'étude ont permis à 36 Ligériens (dont un groupe Geda Est-Vendée) de se rendre au Burkina ; à cela s'ajoutent notamment cinq missions d'expertise dans ce pays ; sept missions avec la Tunisie. 
Le soja fait débat
Ambition marquante, Afdi planche sur la mise en place d'une filière plantes aromatiques et médicinales bio dans la région tunisienne de Sened. Trois professionnels angevins (producteur, transformateurs) sont partis en missions en avril 2018. Mais c'est concernant un autre projet que le débat s'est vite engagé. La coopérative Terrena, partenaire historique d'Afdi, veut développer ses approvisionnements en protéines bio... et pourquoi pas avec des paysans burkinabés puisque le pays est un gros producteur de soja ?
Elle a donc proposé à Afdi d'être l'intermédiaire de cette réflexion menée avec les acteurs professionnels africains. Quand certains membres d'Afdi y voient l'opportunité d'un développement en phase avec les besoins et attentes des paysans locaux, d'autres appellent à la vigilance face à des intérêts peut-être non compatibles dans la durée.
Finalement c'est un responsable du végétal de Terrana, présent dans le public, qui mettra tout le monde d'accord assez simplement, au moins sur un postulat : «sans intérêt économique pour le producteur, rien ne dure». Le décor était posé pour s'emparer de la conférence-débat de l'après-midi : « Quelle place à l'agriculture dans les choix stratégiques, géopolitiques et commerciaux des Etats ? ».
Pour éclairer l'assemblée, Afdi avait invité Matthieu Brun, consultant du club Demeter spécialiste des questions agricoles et agroalimentaires internationales (lire La Vendée agricole du 22 mars 2019) ; Jérôme Calleau, président de la Cavac et d'InVivo (rassemblant 200 coopératives agricoles françaises et membre du Club Demeter). 
Lire l'intégralité dans la Vendée agricole du 5 avril 2019
Les actions dans les départements

  • Les champs solidaires avec les JA (moissons sur des parcelles non utilisées de zones d'activité départementales) : En Sarthe les JA ont reversé 4000 € à l'Afdi ; 2056 € en Vendée, 750 € en Maine-et-Loire.
  • Solifer : en 2018 seule Afdi Vendée a organisé une collecte de ferraille (31.7 tonnes) pour un montant reversé de 4724 €. 
  • Cafés solidaires : 11761 € générés grâce au service de café lors d'événements agricoles en Mayenne, et Vendée, soit 9833 tasses. 
  • Soirée de Plessé : Depuis 25 ans, le comité de Plessé (44) organise une soirée festive au bénéfice de l'Afdi 44. 1300 € ont ainsi été collectés en avril. 
  • Vente de produits burkinabès : 21 121 € de chiffre d'affaires à travers 21 stands de vente.