[Note hebdomadaire Semaine 9 - 2022] Hausses record en Europe du Nord !

Prix de base 56 TMP, départ élevage - Moyenne cumulée 2022 : 1,267 €

Un retournement total et surprenant du marché s’est opéré en Allemagne la semaine dernière provoquant une hausse inédite de 18 centimes de la référence officielle. Les opérateurs allemands l’expliquent par la baisse effective des offres combinée à un redressement de la demande en prévision de la levée des restrictions sanitaires attendue partout en Europe dans les prochaines semaines qui coïncidera avec les fêtes de Pâques et le début de la saison des barbecues. Cette forte hausse de la référence allemande la ramène à présent au niveau des cotations espagnole et française. D’autres grands bassins de production ont suivi cette tendance haussière comme la Belgique (+ 17 cents / kg vif) qui signale par ailleurs que les abattoirs allemands se tournent à nouveau vers la Belgique pour se fournir en porcs vivants, ce qui ne s’était plus produit depuis de longs mois. En Autriche, le prix augmente de 15 centimes car les abattoirs sont en forte demande de porcs depuis 2 semaines tandis que les éleveurs retardent les départs d’animaux. Aux Pays-Bas, l’abattoir Vion publie un prix en hausse de 12 cents. A contre-courant des tendances nord-européennes, le prix d’acompte danois ne reprend que l’équivalent de 3 centimes d’euros.

En Espagne, la demande en porcs des abattoirs reste élevée et les offres espagnoles ne suffisent plus à couvrir les besoins des entreprises qui redoutent de manquer d’approvisionnement dans les mois qui viennent. Dans ce contexte, la référence espagnole, en reprenant 6 cents du kilo vif, enregistre une huitième hausse successive depuis le début de l’année pour un total de 21,2 centimes, ce qui n’est pas loin de constituer également un record.

Lire la suite de l’article