Veaux : analyse commerciale sem 02-2021 - Pleinchamp

Veaux : analyse commerciale sem 02-2021

Vente plus régulière dans les bons veaux

Veaux d’élevage et d’engraissement – Le recul de l’offre est assez marqué, au point que les intégrateurs qui contingentent toujours leurs mises en place pour les sorties d’été, ont ut quelques difficultés à couvrir leurs besoins. La qualité de l’offre est également à la baisse, mais comment en vouloir aux éleveurs compte tenu des tarifs pratiqués dans les campagnes !

L’activité de cette semaine est assez régulière avec un tri un peu moins sévère de la part des intégrateurs dans les centres ou sur les marchés, mais les tarifs pratiqués n’enregistrent pas de changement dans les Holsteins, Normands ou Montbéliards convenables. Les veaux légers restent faiblement valorisés, quand ils trouvent preneurs ! Dans les veaux croisés, le recul de l’offre tend à fluidifier la vente, notamment dans les bons veaux viandés. Les sujets U de conformation sont moins nombreux, ce qui permet une légère amélioration des prix dans les très bons R.  Les écarts de valorisation sont importants entre la belle marchandise U de conformation et les croisés laitiers ou mixtes (jaunes ou blanc bleu) R de conformation. Les limousins bénéficient du recul de l’offre et se valorisent très correctement.   

Veaux de boucherie – Même si la demande pâtit toujours de l’absence de la restauration, la modestie de l’offre (sortie de juin en plein crise du veau) permet un commerce régulier avec des tarifs plus fermes.

Avis d’expert :

Veaux d’engraissement : L’équilibre offre/demande devrait permettre un écoulement plus régulier, même si les intégrateurs ne semblent pas décidé à revaloriser les veaux.

Veaux de race à viande : Les bons croisés et les Limousins seront demandés et mieux valorisés.    

Veaux de boucherie : La tendance restera positive face à la modestie de l’offre