Aides PAC: Travert promet le paiement des arriérés "en 2018"

 Aides PAC: Travert promet le paiement des arriérés "en 2018"
© Dominique Duvoux

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert s'est engagé mercredi à finir de verser en 2018 les arriérés de subventions européennes dus aux agriculteurs français depuis 2015.

 "Il y aura un rattrapage. En 2018 nous aurons rattrapé tout notre retard", a déclaré le ministre sur Europe 1. En septembre 2017, devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, le ministre s'était engagé à ce que tous les paiements dus soient versés d'ici mars 2018. "Au plus tard en mars 2018, l'intégralité des aides auront été versées et ensuite nous serons dans un calendrier vertueux", avait-il alors indiqué. Pour les aides au titre de l'année 2015, "il reste quelques dossiers" qui ont des "soucis techniques", a-t-il admis mercredi, mais "97% des dossiers ont été traités".

Sur l'année 2016, "les paiements ont commencé" et "les indemnisations vont arriver d'ici le mois de juillet", a-t-il ajouté."Nous avons fixé un calendrier, il y a un an le 21 juin dernier, nous l'avions dit depuis le début: 2018 serait l'année où nous rattraperions l'intégralité du retard. Le calendrier normal du versement des aides sera effectif sur l'année 2018. C'est un engagement que j'ai pris et qui sera tenu", a-t-il affirmé. Les retards de versement d'aides européennes par le gouvernement français, accumulés depuis 2015 suite notamment à des problèmes informatiques dans les centres de paiement, ont créé beaucoup de difficultés dans un monde agricole en crise, et de rancœur vis-à-vis du gouvernement.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 3

gg44

depuis 30 ans nous sollicitons les paysannes et paysans de produire et mettre sur le marché des produits respectant un cahier des charges de plus en plus stricte , avec un prix n' ayant pas eu une courbe de croissance mais une courbe décroissante depuis toute ces années pour soit disant satisfaire les consommateurs.les aides pac étaient censées de compensée les surcouts ainsi que la décroissance des prix. bien mal nous en a prix nous avions oubliés la véracité de tous les gouvernements successifs et la complicité de la fnsea
pour s'octroyer une partie des aides au grand nom de la simplification administratives .En signe de solidarité, nous devrions imputés a ces soi- disant dirigeants la part de salaires que représente ces aides et la reversé au plus nécessiteux

DIGUE3942

nous n'avons pas besoin de cette europe qui tue ses agriculteurs qui ne font que nourrir et subvenir au premier et essentiel besoin......

Syl

Encor vous allez nous dire ca combiende foi ne dite plus rien est agisser

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires