anonymous

Drome, Isère et Ardèche : Mobilisation du Crédit Agricole après les intempéries

SUD RHONE ALPES

Drome, Isère et Ardèche :  Mobilisation du Crédit Agricole après les intempéries

Toutes les équipes sont mobilisées pour accompagner leurs clients à la suite de ces intempéries d’une rare intensité qui ont frappé plusieurs secteurs de la Drôme, de l’Isère et de l’Ardèche.

Les conseillers contactent leurs clients agriculteurs pour mesurer l’ampleur des dégâts subis et proposer un accompagnement bancaire et humain. Un dispositif spécifique et exceptionnel est mis en place pour soutenir les exploitants touchés.

La première mesure consiste à donner du temps aux clients en suspendant les échéances de prêt si nécessaire :

-         pour attendre les mesures gouvernementales et les indemnisations d’assurances,

-         pour étudier les solutions financières pérennes à moyen terme.

La deuxième mesure consistera en un accompagnement financier intégrant des solutions de financement court terme et moyen terme avec des conditions spécifiques.

Pacifica, la filiale assurances du Crédit Agricole, a mis en place un dispositif renforcé pour répondre aux sollicitations de toutes les personnes concernées par ces intempéries. Pour tous dommages importants liés aux intempéries du week-end, que ce soit sur un véhicule auto ou 2 roues ou que cela concerne l’habitation, le matériel ou un local professionnel, les particuliers, chefs d’entreprise et agriculteurs peuvent contacter dès que possible le 0800 810 812 pour une première déclaration.

Pour les particuliers, la déclaration peut aussi se faire depuis l’application Pacifica.

Les clients agriculteurs ayant souscrit une assurance Grêle ou assurance Récoltes, sont invités à contacter le numéro spécifique 0800 810 816.

Dans un délai de 5 jours ouvrés après les intempéries, il sera demandé aux assurés d’adresser un courrier en récapitulant précisément les faits et en listant les biens détériorés ou hors d’usage, en y joignant tous les documents de nature à prouver les dommages (photos, vidéos…). L’état de catastrophe naturelle prolongerait ce délai à 10 jours.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier