anonymous

Glyphosate: Christiane Lambert salue le "pragmatisme" de Macron

Glyphosate: Christiane Lambert salue le "pragmatisme" de Macron
La FNSEA était reçue à l'Elysée ce lundi, par Emmanuel Macron et Didier Guillaume.

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a salué lundi le "pragmatisme" d'Emmanuel Macron à propos de la question de l'interdiction du glyphosate, herbicide controversé, après un entretien avec le chef de l'Etat à l'Elysée.

Lors d'un débat-citoyen organisé le 24 janvier dernier dans la Drôme, Emmanuel Macron avait déclaré que la France ne parviendrait pas à se passer "à 100%" du glyphosate dans les trois ans comme il s'y est engagé. "Sur la question du glyphosate, nous avons salué le pragmatisme du président de la République qui a dit à plusieurs reprises que sans solution, il y aurait des dérogations, pour un pourcentage de situations", s'est félicitée Mme Lambert lors d'un point presse organisé au pied du perron de l'Elysée, estimant que "ce retour au pragmatisme était indispensable".

"10, 20, 30 (% de situations concernées par des dérogations), la question n'est pas tranchée, il faut travailler et au fur à mesure, on pointera les impasses et il faudra à ce moment là trouver des adaptations", a ajouté la présidente de la FNSEA, syndicat qui, allié aux Jeunes agriculteurs est sorti renforcé des dernières élections de chambres d'agriculture.  

Dégagisme

"Nous sommes un interlocuteur dont il (Emmanuel Macron) tiendra compte d'avantage aujourd'hui", a estimé Mme Lambert, dont la liste commune avec les Jeunes Agriculteurs a obtenu environ 55,8% des suffrages. "Il n'y a pas eu de dégagisme dans le domaine agricole, le président a salué cette capacité à être majoritaire, et à porter des messages courageux et à gagner les élections. Nous avions besoin d'entendre que les dossiers que nous portons pour accompagner les agriculteurs seront écoutés d'avantage", a ajouté Mme Lambert.

Emmanuel Macron recevait lundi, avec le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, l'ensemble des syndicats agricoles, dans le cadre du grand débat et avant le Salon de l'Agriculture qui démarre le 23 février. Au sujet de ce grand débat, Mme Lambert a annoncé une "contribution" de la FNSEA, qui sortira avant le salon et "pointera l'attente que nous avons pour une agriculture française encore plus reconnue et accompagnée par les politiques publiques tant françaises qu'européennes".

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 16

digue3942

à duracuire : merci pour ton commentaire .je suis de ton avis .

coteaux 19

meme avec le glyphostate les agriculteurs n arriveraient pas a vivre sans les primes pac, alors tout cca c est fu pipeau.les primes pac engraisse mosanto et nous ont creve

bioman 76

partis politique , syndicat ; tous les mêmes . sont tous là pour défendre leurs intérêts personnel , ils n ont besoin que de la base pour valider leur légitimité

Futur retraité

Personne ne souhaite empoisonner quiconque. Un agriculteur nourrit 200 français aujourd'hui. Si on arrête les phytos il va falloir beaucoup de personnel Où les trouver ? J'arrête très prochainement le glyphosate puisque je pars en retraite (retraite de misère au fait!) Je laisse volontiers ma place à tous les donneurs de conseils et autres détracteurs.

duracuire

voila du cirage de pompes de la FNSEA au roi Macaron ....il n'est pas utile de cirer les godasses de ces politicards ignares qui prennent des decisions sans consulter la base : ceux qui sont au travail tot le matin et tard le soir pour nourrir a bas prix le peuple du roi .le glypho est devenu le fer de lance pour enfoncer encore plus bas la tete des agriculteurs, alors mettons sur la table tout ce qui est potentiellement nocif ..... et appliquons les memes régles pour tout....

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires