anonymous

La CR manifeste à Dunkerque contre les "importations massives" de céréales

Avec AFP

La CR manifeste à Dunkerque contre les "importations massives" de céréales
© Twitter

Une centaine d'agriculteurs de la Coordination rurale (CR) ont manifesté mercredi à l'entrée du port de Dunkerque (Nord), à l'appel de la Coordination rurale, pour "dénoncer les importations massives" de céréales, principalement de maïs ukrainien, "qui ne respectent pas les normes" et "ruinent les agriculteurs français".

Venus majoritairement des Hauts-de-France et de la région Centre-Val de Loire, les manifestants, équipés de quatre tracteurs, ont filtré dans le calme les camions entrant et sortant de la zone portuaire. "Cette année, 20 millions de tonnes de maïs vont pénétrer dans l'Union européenne, aux trois quarts venus d'Ukraine, dont un million en France", a dit à l'AFP Nicolas Jaquet, responsable des "grandes cultures" à la Coordination rurale.   "Ce maïs ukrainien est produit sur des grandes fermes de dizaines de milliers d'hectares, avec des produits phytosanitaires interdits en France, des employés mal payés sans aucune protection sociale" et "des industriels français et certaines coopératives agricoles importent ce maïs", à bas coût, et "s'en servent pour faire baisser les prix ici", a-t-il dénoncé.   

Ce maïs ne répond "ni à la charte de qualité", ni aux "standards de production" européens, mais son importation "oblige nos agriculteurs à aligner leurs prix" et les industriels peuvent ensuite "réexporter" à l'étranger, a-t-il ajouté, dénonçant une "distorsion de concurrence". "En trente ans, le prix des céréales a été divisé par trois en monnaie constante, et malgré nos gains de productivité, notre chiffre d'affaires a baissé de 62%", a déploré M. Jaquet.   

La Coordination rurale réclame donc une "exception agriculturelle" pour "protéger nos marchés agricoles comme on a su protéger nos marchés culturels".  Pour M. Jaquet, il faut "filtrer, taxer et établir des normes" strictes à l'heure où la France "sort des États généraux de l'alimentation" et "veut produire mieux et plus propre". Mais "nous sommes les seuls à nous battre contre ces importations", a-t-il poursuivi, mettant notamment en cause les syndicats et la FNSEA qui sont "très proches des coopératives, alors que justement ces coopératives importent".

Selon Nord Céréales, troisième silo portuaire de France basé à Dunkerque, "l'importation permet de sauvegarder les résultats économiques" face à des "années fluctuantes du marché de l'exportation".  "Nos importations de maïs sont non-OGM et respectent les normes européennes et standards établis", a affirmé Joël Ratel, directeur général de Nord Céréales, cité dans un communiqué qui précise que le maïs importé par le spécialiste du chargement de bateaux en haute mer vient de Bulgarie et de Roumanie.  Selon lui, 100.000 tonnes de maïs vont transiter dans le port de Dunkerque, en 2018-2019, dont "la qualité et la traçabilité sont garanties par des contrôles réalisés par des organismes certifiés au départ et à l'arrivée au port de Dunkerque."

Sur le même sujet

Commentaires 5

PàgraT

Ce ne sont pas toutes les coops qui sont visées par la CR, mais les plus grosses, celles-la qui créent des filiales pour investir à l'étranger pour importer chez nous des produits estampillés français qui cassent les prix, celles dont les revenus des dirigeants sont opaques, ces mêmes dirigeants qui rêvent d'intégration, voire acheter des fermes ou' le paysan n'est plus qu'un serf!

Panurge79

Ce Haro permanent des syndicats contre les coops, et particulièrement de la CR évidemment, est un peu facile et surtout démago, et est exacerbé en période électorale. Les coops sont présidées et gérées par des agriculteurs très souvent engagés et syndiqués, et surtout élus par leurs collègues de tout bord syndical ou non syndiqués. Tout en ayant une certaine déontologie de leur métier et de leur fonction, leur coop est dans un environnement concurrentiel que les syndicats semblent vouloir ignorer, et particulièrement la CR. La critique est plus facile quand on n'a pas les mains dans le camboui ! Merci à nos collègues qui s'impliquent dans les coops dont directement ou indirectement on profite tous.

Laraison

La France est un des seuls pays à pouvoir interdire les importations de cultures ogm. Les contrôles sont ils efficaces ?

gibero

faire couler un bateau d'importation de denrée alimentaire bourrées au glyphosate au large de nos cotes de temps en temps , elle est là la solution et en plus les prix de nos produits honteusement bas remonteront automatiquement par peur de pénurie .cqfd

viande

Nos coop, dont nous sommes normalement actionnaires, devraient se servir sur la production française, ça éviterait des manifs qui risque de ne pas faire avancer les choses car entrave au commerce.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier