anonymous

Le coronavirus déséquilibre les marchés

Anne Sophie LESAGE

Le coronavirus déséquilibre les marchés

Depuis plusieurs semaines, le coronavirus Covid-19 s’invite sur les marchés agricoles et provoque des déséquilibres. Le point sur les matières premières concernées.

« Les marchés sont très corrélés entre eux, et parfois les mouvements sur un produit peuvent paraître contraire aux équilibres fondamentaux » explique Michel Portier, directeur d’Agritel. En effet, les prix du colza en France et en Europe ont baissé de 10% depuis la mi-janvier, alors que les stocks seront déficitaires pour la prochaine campagne.

Côté céréales, les cours se sont repliés de 5% suite aux craintes des opérateurs financiers, face à la propagation du Covid-19. « Les fonds américains anticipent un ralentissement économique mondial en réduisant leurs expositions face à une volatilité croissante sur les marchés agricoles » a précisé Agritel dans un communiqué le 3 mars. La poudre de lait a également perdu 7% depuis le début de l’année, en raison de craintes d’une baisse de la demande, notamment chinoise.

Enfin, les cours du porc ont eux-aussi baissé début 2020. Cependant, une hausse des cours se profile. En effet, avec la propagation du Covid-19, les importations sont désormais bloquées dans les ports et certains flux de marchandises en Chine sont interdits. Et ce, malgré la volonté des autorités de reconstruire le cheptel après la fièvre porcine africaine, qui en a décimé près de 40%. Face à ce contexte géopolitique tendu, « la crise du coronavirus rappelle l’absolue nécessité d’établir un cadre de gestion pour les entreprises, qu’elles soient acheteuses ou vendeuses » conclut Agritel.

Sur le même sujet

Commentaires 1

olivier du 31

aujourd'hui il nous faut malheureusement laisser passer le covid 19 .mais pour l'après covid 19 il serait l'heure de consommer en priorité notre production locale ,agricole et autres .Cela aiderai a diminuer la propagation de tout virus. il n'est jamais trop tard pour agir et laisser un avenir viable dans nos campagnes a la nouvelle génération.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires