anonymous

Les agences de l'eau de la Seine vont financer des aides aux agriculteurs

Pleinchamp avec l'AFP

Les agences de l'eau de la Seine vont financer des aides aux agriculteurs

Les agences de l'eau Seine Normandie et Eau de Paris vont verser des aides à quelque 200 agriculteurs pour protéger leurs zones de captage, selon un dispositif de financement qui a reçu le soutien de la Commission européenne, a indiqué Eau de Paris le 17 février.

"Pour la première fois en France, un service d'eau se dote d'un dispositif d'aides financières aux exploitations agricoles, spécifiquement conçu pour la protection de ses captages", a indiqué Eau de Paris dans un communiqué. Ce dispositif se fera en lien avec l'agence de l'eau Seine-Normandie, des experts agricoles, l'INRA, le ministère de l'Agriculture et la Commission européenne, dans une logique de "paiement pour services environnementaux", précise le communiqué. Ce régime d'aide a pour objectif d'accompagner les exploitants agricoles vers l'adoption de systèmes agricoles plus durables, limitant l'usage des intrants (pour protéger les nappes phréatiques), et favorisant le développement de l'agriculture biologique et des surfaces en prairie.

Objectif de résultat

L'aide sera versée sous forme de subvention aux agriculteurs volontaires, une partie de la rémunération étant conditionnée à l'atteinte d'un objectif de résultat sur les concentrations en nitrates dans l'eau. Les contrats seront de six à sept ans. Environ 200 exploitations devraient pouvoir en bénéficier dès cette année, dans quatre aires d'alimentation de captage, couvrant environ 146.000 hectares dont 87.000 ha de surfaces agricoles.

Eau

La première zone est située près de Provins, la deuxième près de Sens, la troisième près de Nemours et la quatrième à cheval entre l'Orne et l'Eure et Loire, au Verneuil d'Avre. Le budget estimé du régime d'aide s'élève à 47 millions d'euros sur une dizaine d'année. Il sera financé à 80% par l'agence de l'eau Seine-Normandie, qui dédie un budget dans le cadre du plan national pour la biodiversité. Eau de Paris contribuera à hauteur de 20%, soit 10 millions d'euros.

Sur le même sujet

Commentaires 7

CASH38

C'est un titre racoleur digne de l'agenda ! Minable alors que l'on jette par la fenêtre 17 MILLIARDS pour les Gilets jaunes, 50 MILLIARDS pour la fermeture de Fessenheim et la satisfaction des verts qu'on parle de miettes pour la PAC, non seulement l'exécutif gouverne à l'esbroufe et à l'affectif mais encore il a perdu tout sens des réalités et de la compétence agricole confiée à des écolos bobos bios urbains !

Montagne

Quand toutes les surfaces agricoles seront protegees ou en bio ; ou seront epandues les boues issues des stations d epuration ?

gibero

si j ai bien compris votre commentaire , tous au bio avec soufre et cuivre à gogo , le pire pour un mieux , je me marre..................

le revolté

l'agence veux proteger ses captages pour alimenter PARIS dans la vallée de la vanne le captage est tellement bien protegé que le village ou ce situe le prelevement doit puiser à 10Km de là alors qu'il y a tout sur place puit, pompe, résau ... cherché l'erreur

Pauvre paysan

Les parisiens pompes l’eau dans les nappes souterraines , la pluie traverse nos sols sans leur faire payer une redevance et en remerciement ils nous envoient leur merde ( boue de station d’ épuration ) et tous ces écolos de balcon, Vegan et autres.... nous tires dessus , quand je voies usine d’ Orly sur la carte alors qu’aU dessus il y’a l’areoport Avec ces centaines de tonnes de kérosène consommé ,je suis qu’ un pauvre paysan.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires