anonymous

Sécheresse : Didier Guillaume s’inquiète de la décapitalisation des troupeaux

A.M.

Sécheresse : Didier Guillaume s’inquiète de la décapitalisation des troupeaux

Le ministre de l’Agriculture a rappelé le 9 août les principales mesures prises par le gouvernement pour améliorer la trésorerie des élevages touchés par la sécheresse afin d’éviter une décapitalisation des troupeaux.

Avance d’un milliard d’euros des aides PAC « qui viendront le 16 octobre », exonération du paiement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties, report des cotisations de la MSA : interviewé le 9 août sur CNews, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a rappelé les mesures ayant été prises par le gouvernement pour aider les éleveurs touchés par la sécheresse.

« La situation est dramatique, c'est la raison pour laquelle le gouvernement a pris des mesures exceptionnelles, a-t-il reconnu. Nous savons que ces évènements se reproduiront vraisemblablement. Il faut penser à apporter des réponses conjoncturelles de court terme, mais regarder aussi devant pour prendre des mesures durables. » 

Le ministre a affirmé être particulièrement vigilant sur deux points : le risque de décapitalisation des troupeaux et la situation des agriculteurs en phase d’installation. « La sécheresse, les agriculteurs n'y sont pour rien. Je ne veux pas de décapitalisation des troupeaux, c'est-à-dire qu'on les vende à des prix très bas. Je ne veux pas non plus qu'un jeune agriculteur en cours d'installation mette la clé sous la porte », a-t-il précisé.

Vendredi 9 août, 81 départements étaient concernés par des restrictions d'eau, et 172 arrêtés de restriction d'eau étaient toujours en vigueur, selon le site Propluvia.

ÉTAT DES ARRÊTÉS DE LIMITATION DES USAGES DE L'EAU AU 09_08_2019

Sur le même sujet

Commentaires 25

nol

exonération de la taxe foncière!!! que font les agriculteurs qui ont tout leur terrain en fermage?
Quant à l'avance des aides , cela ne va pas avancer les agriculteurs, cet argent sert normalement pour faire fonctionner les exploitations en général , s'ils s'en servent pour le fourrage manquant , cet argent ne sera plus disponible!!!!!
Quant à l'inquiétude du ministre, on hallucine!!!!! sa politique va faire disparaître la filière bovine des zones de montagne avec les accords qu'ils viennent et vont signer, honte à eux!!

beberino

on a déjà vue passer pas mal d hypocrite en ministre de l agriculture mais celui ci est un champion!!!
soit il est con, soit il nous prend vraiment pour des débiles
ils sont tellement sur d eux ces politicar d opérette qu ils prenne memme plus la peine d avoir du tact pour nous arnaquer!!
ce sont des pantins au service du pognon!!!!

@Mickey

Très bonne remarque, j'éspère que le ministre a quelques moyens pour sonder la population agricole.
De toute façon on a bien compris qu'on est abandonné, tout est mis en place pour nous faire disparaitre soit financièrement ou par découragement. On nous impose des normes de qualité irréalisables à un prix fixé par l'offre et la demande mondiale.
C'est comme si on demandait à nos chères joueuses ou joueurs de foot de gagner la coupe du monde en charentaise parce qu'elles sont fabriquées sans produits chimiques!

Allaitante

AH oui, les canadiens mettent la main à la poche:
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1262852/ottawa-programme-compensation-producteurs-lait-aecg-ptp?fbclid=IwAR38CcBMn3n4G3rbWFgHqw7WSUGAKNs40WzDpG3wNLU040BZNQ9xh1CTtbo

bouille

l'avance des aides pac au 16 oct cela ne fera gagner que quelques petit euros car 40% des agriculteurs ont des prêts de trésoreries aide pac il seront donc rembourser 1.5 mois plus tôt
avec un taux d’intérêt à 1% pour 23000€ (moyenne des aides pac par agriculteur) cela fait 28 € de frais financier gagner ;il n'y a pas de quoi en faire une annonce de soutient
en ce qui concerne la taxe sur le foncier non bâtit c'est de 3 à 8€ de taxe exonéré par ha mais quand vous avez beaucoup de petit propriétaires et que la somme est inférieur à 10€ part propriétaire et part commune)celle-ci n'est pas versé
ce n est pas une mesure équitable entre agriculteur.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires