anonymous

La viande rouge 3 fois par semaine, plus fort que le « lundi vert »

Raphaël Lecocq

La viande rouge 3 fois par semaine, plus fort que le « lundi vert »

Les Français consomment de la viande rouge en moyenne 2 à 3 fois par semaine, a réagi Interbev à l’opération « lundi vert », appelant nos concitoyens à ne pas consommer de chair animale chaque lundi de 2019.

Pacte

Pacte pour un engagement sociétal : c’est la démarche de responsabilité sociétale lancée en 2017 par Interbev. Labélisés par l’Afnor en 2018, les engagements signés de tous les professionnels de la filière française élevage et viande portent sur les thématiques environnementales, sociales, nutritionnelles et de protection animale.

L’opération « lundi vert » est-elle une entreprise poussant à la consommation de viande ? A dire vrai, ce n’est pas exactement la teneur du communiqué d’Interbev, l'Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes. Mais ses données donnent matière à relativiser le rapport des Français à la viande. Interbev réagissait à l’opération de sensibilisation visant à inviter les Français à faire l’impasse sur la viande et le poisson chaque lundi de l’année. « Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Français ne mangent pas de la viande rouge à tous les repas : aujourd’hui, les chiffres de consommation équivalent à près de 4 jours par semaine sans viande rouge », détaille l’interprofession, qui s’appuie sur l’enquête 2016 Comportements et consommations alimentaires en France (CCAF) que le Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) réalise tous les trois ans. La viande rouge correspond aux viandes de bœuf, de veau, d’agneau, de porc (hors charcuterie), à la viande chevaline, caprine et aux autres viandes. Ni les viandes de volailles, ni la chair de poisson ne sont prises en compte par Interbev, ce qui retire un peu de sel (mais pas de persillé) à l’annonce.

Santé

La tribune publiée dans Le Monde, signée par des scientifiques, philosophes, psychologues, journalistes, artistes etc., ainsi que par une vingtaine de députés, pointait, outre les conditions de vie et de fin de vie des animaux, les méfaits de la consommation de chair animale sur l’environnement et la santé humaine. Sur ce point, Interbev indique que « 80% des adultes ont une consommation parfaitement conforme aux préconisations de santé publique : ils mangent moins de viande hors volaille que le seuil de 500 g de viande rouge cuite par semaine recommandé en matière de prévention ». L’interprofession cite également le World cancer research fund international (WCRFI) qui affirme que « la viande participe à l’équilibre alimentaire grâce à ses nutriments essentiels et variés tels que les protéines, le fer, le zinc, le sélénium et les vitamines du groupe B et qu’elle contribue à structurer le repas car elle ne se mange pas seule : elle s’accompagne de légumes ou de féculents dont les apports en nutriments sont complémentaires ».

Environnement

Interbev répond également aux attaques portant sur les impacts environnementaux, dont le modèle d’élevage français n’a pas à rougir. « Les bovins sont essentiellement nourris à l’herbe et 90% de l’alimentation des troupeaux provient de l’exploitation elle-même », indique Interbev. « Des experts de la FAO ont d’ailleurs dernièrement revalorisé l’élevage d’herbivores en matière d’alimentation durable ». Interbev appelle les consommateurs à acheter les « Viandes de France », garantes de modes de production durables et de la préservation des territoires ruraux.

Sur le même sujet

Commentaires 2

nanardd

et oui ces réseaux sociaux sont devenu incontournables.La preuve même les présidents de la république s'y mettent.Tout les jeunes y sont accros et surtout à n'importe quel bourrage de crane.Ce sera les futurs consommateurs

ced03

bien pour une foi interbev réagi. Avec les sous qu'INTEBEV nous ponctionnent sur chaque vente il devrai faire de grande campagne de communication sur l'élevage français pour nous défendre contre L214, les végans...à commencer sur les réseaux sociaux

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires