anonymous

Veau nourrisson : demande du marché français en berne - Tendances Lait Viande - novembre 2019

INSTITUT DE L'ELEVAGE IDELE

Consulter Tendances et s'abonner

Tendances vise à éclairer les décideurs économiques et professionnels, les opérateurs, les médiateurs sur les évolutions probables à court terme.

Vous pouvez consulter et télécharger chaque mois des diaporamas sectoriels.

Au sommaire du numéro de ce mois-ci :

Viandes bovines :

Du mieux en veau de boucherie, mais des lourdeurs en gros bovins

La sortie de crise est en vue pour le marché du veau de boucherie qui semble enfin assaini grâce à une baisse de l’offre notamment. Mais ce redimensionnement du marché continue de peser sur les cours des veaux de 8 jours qui ne décollent pas, d’autant que les prix des JB laitiers, sous la pression d’un marché des réformes déprimé, sont très inférieurs à ceux des années précédentes.

Lire la suite

Lait de vache :

Une collecte laitière française bien orientée

Si la collecte laitière française semble bien orientée, plusieurs grands pays producteurs européens connaissent un ralentissement qui fragilise la reprise de la production européenne. Chez les autres principaux pays exportateurs mondiaux, la tendance est globalement à la hausse sur la fin de l’année.

  Lire la suite

Viande ovine :

Le cours de l’agneau remonte et atteint son niveau de 2018

Après une stabilisation début octobre en-deçà du niveau des années précédentes, le cours de l’agneau français redresse depuis la semaine 41 (se terminant le 13 octobre), conjointement au cours de l’agneau britannique. L’allègement du marché français, grâce à la baisse des importations de viande ovine, ainsi que l’amélioration de la situation au Royaume-Uni tirent la cotation de l’agneau vers le haut.

  Lire la suite

Lait de chèvre et viande :

Le déficit de ressource laitière tire le marché

Face à une collecte peu dynamique, bien qu’orientée positivement depuis la fin de l’été, et des importations au plus bas, l’approvisionnement des transformateurs français a connu une réduction drastique depuis le début de l’année. S’ils ont malgré tout réussi à préserver le marché domestique jusqu’au 3ème trimestre, au détriment de la reconstitution des stocks et des volumes exportés, la situation devrait encore se tendre en fin d’année.

  Lire la suite

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 3

Adada

Oui très bas mon cousin me dit qu' un acheteur lui a proposé 1 euro pour un veau, mon voisin me dit que son acheteur lui a dit si tu me donnes 10euros je te débarrasse de ton veau

Idele

Bonjour Yves,
Les cotations suivies pour refléter le marché des veaux nourrissons sont celles des « veaux de 8 jours à 4 semaines » publiées par FranceAgriMer.
Les prix ont été effectivement exceptionnellement bas cette année, du fait du recul des débouchés et surtout suite à la crise du secteur du veau gras.
Merci pour votre réaction.
Lina-May Ramony (Service Economie - GEB, Institut de l'Elevage - idele)

yves

vous parlez de veau de 8 jours ! je précise que la vente se fait à 14 jours,et que les prix sont
irrespectueux qu'ils n'intègrent pas les couts de productions

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier