anonymous

Comment ont évolué les dépenses de santé des élevages de porc français sur 10 ans ?

Institut du Porc IFIP

Comment ont évolué les dépenses de santé des élevages de porc français sur 10 ans ?

La maîtrise des dépenses de santé permet d’optimiser les coûts de production et de suivre l’utilisation des antibiotiques afin de diminuer leur contribution à la résistance bactérienne et de préserver l’arsenal thérapeutique existant. Depuis plusieurs années l’Ifip analyse, à partir de la base de données GTE, l’évolution des dépenses de santé préventives et curatives et l’influence de la zone géographique.

De 2006 à 2016, les naisseurs-engraisseurs ont diminué de 9 % leurs dépenses en produits vétérinaires :

  • Les dépenses de santé "curatives" (antibiotiques et anti-inflammatoires injectables et supplémentations par voie orale) ont diminué de 38 % (-1 €/100 kg de carcasse). Les dépenses en antibiotiques et anti-inflammatoires injectables ont diminué de 25 % entre 2006 et 2010 (-0,28 € /100 kg de carcasse). De 2010 à 2016 celles en supplémentations par voie orale ont diminué de 40 % (-0,58 €/100 kg de carcasse).
  • En 10 ans, les dépenses de santé "préventives" (vaccins et produits de conduite d’élevage) ont augmenté de 13 % (+0,46 €/100 kg de carcasse). Les dépenses en vaccins ont augmenté de 31 % (+0,68 €/100 kg de carcasse), alors que celles en produits de conduite d’élevage ont diminué de 17 % (-0,22 €/100 kg de carcasse) ;

La comparaison de ces dépenses par zone géographique (Bretagne vs Hors-Bretagne) montre des évolutions différentes :

  • Les élevages bretons dépensent plus en produits vétérinaires que ceux des autres régions ;
  • Les dépenses "curatives" des deux zones diminuent de manière similaire sur la période étudiée sauf en 2016 où les dépenses "curatives" hors Bretagne ont diminué de 28 % alors que celles de Bretagne sont restées stables.
  • Les dépenses "préventives" en Bretagne augmentent depuis 2011 alors que celles des autres régions ne progressent plus depuis 2014. Ainsi, de 2014 à 2016 l’écart de dépenses entre les deux zones géographiques s’est accentué ;

Des analyses similaires ont été réalisées pour les élevages post-sevreurs-engraisseurs...

Pour en savoir + :  l’article complet a été publié aux dernières Journées de la Recherche Porcine 2019 : Poissonnet, A., Corrégé, I., Badouard, B., Hémonic, A. Evolution des dépenses de santé dans les élevages français entre 2006 et 2016 à partir du dispositif GTE. Journée Rech. Porcine, 51, 299-300.

Contact : alexandre.poissonnet@ifip.asso.fr

Consultez le résumé en ligne de cette étude sur le site des JRP
Téléchargez le poster JRP 2019 : en 1 page ... l'essentiel des conclusions de l'étude

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

lp87520

les dépense sont de forte hausse en début 2019 sur dix ans nous avons eu une basse maniéré de dépense car les paysans font le max pour nourrir leur vache en 6 ans nous avons vue nos problème baisser

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires