anonymous

Le Modef propose 20 t de fruits et légumes au « juste prix »

Raphaël Lecocq

Le Modef propose 20 t de fruits et légumes au « juste prix »

Le syndicat dénonce la hausse du prix des fruits et légumes subie par les consommateurs, sans aucune contrepartie pour les producteurs français, sous le joug des intermédiaires et confrontés à une concurrence déloyale. 20 t seront vendues en direct le jeudi 22 août à Paris ainsi que dans Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.

20 tonnes de tomates, melons, prunes, nectarines, pommes, pommes de terre, salades, pêches, oignons doux et miel 100% français en provenance du Tarn-et-Garonne, du Lot, du Lot-et-Garonne et de l’Hérault : tels sont les fruits et légumes qui seront proposés « au juste prix » place de la République à Paris le jeudi 22 août, ainsi que dans plusieurs communes des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne.

Une opération que le Modef réédite depuis maintenant une vingtaine d’années, révélatrice des problèmes structurels auxquels la filière des fruits et légumes est confrontée. En 2019 s’ajoutent des éléments conjoncturels que sont la sécheresse et la canicule, impactant les rendements. Résultat : le prix des fruits et légumes a augmenté de 6,7 %, indique le Modef, sur la base des informations de l’Insee.

« Racket » des intermédiaires

A travers cette opération de vente directe, le syndicat des exploitants familiaux entend dénoncer « le racket organisé par l’agroalimentaire et la grande distribution sur le dos des consommateurs et des producteurs ». Il exige du gouvernement français « des prix minimums garantis et rémunérateurs, un encadrement législatif des marges de la grande distribution, de fixer aux produits importés les mêmes normes qui sont imposées à la production française en appliquant l’article L.236-1 A du code rural et de la pêche maritime et une politique de relance et de relocalisation de la production afin d’atteindre l’autosuffisance ».

Le syndicat demande aux consommateurs et citoyens de soutenir ces revendications et de privilégier dans leurs achats la production française.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier