[Med’Agri] Les filets Texinov s’emparent de la question climatique

Raphaël Lecocq

Francis Moinereau, directeur commercial horti-agri chez Texinov

Le spécialiste français des filets techniques a mis au point un pare-grêle déperlant dont la technicité laisse entrevoir de nouvelles propriétés en matière de thermicité et d’effet d’ombrage.

Les filets anti-grêle compatibles avec les AOC

L’utilisation de filets anti-grêle est désormais autorisée dans les vignes à AOC et à IGP. Ainsi en a décidé l’INAO à la lumière d’une expérimentation conduite pendant trois ans en Bourgogne. Le déploiement de filets n’a modifié ni le microclimat ni les caractéristiques organoleptiques des vins, deux points de vigilance de l’INAO, qui n’a pas non plus relevé d’incidence rédhibitoire sur le paysage. Les Organismes de défense et de gestion (ODG) devront modifier leur cahier des charges en conséquence pour permettre l’utilisation des filets. Si la barrière réglementaire est tombée, le prix de la protection, compris entre 15 000 €/ha et 20 000 €/ha, devrait réserver la technique aux parcelles à haute valeur ajoutée.

[Med’Agri] Les filets Texinov s’emparent de la question climatique

Basée à La-Tour-du-Pin (Isère), la Pme MDB Texinov conçoit depuis bientôt 50 ans des textiles à maille jetée au tricotage indémaillable, à base de matériaux d’origine synthétiques (PET, PE, PA, PP), minérale ou compostable. Ils se destinent aux secteurs du génie civil (géotextile), de de l’aéronautique, du bâtiment ou encore de la santé (textiles pour dispositif de soins, pour dispositifs implantables...). Les textiles Texinov se distinguent par leur maille jetée au tricotage indémaillable, leur conférant résistance et longévité. « En agriculture, Texinov propose des filets anti-insectes, anti-grêle, des filets d’ombrage ou encore des hampe support pour fraisiers », indique Francis Moinereau, directeur commercial horti-agri.

Un filet breveté à bandelettes 

L’entreprise finalise actuellement la mise au point d’un nouveau filet sur la base d’un filet pare-grêle tricoté. Son process breveté (ARN) offre la possibilité d’intégrer des bandelettes dans la maille, permettant d’explorer de nouvelles propriétés. « La première va consister à proposer un filet anti-pluie pour des cultures comme la cerise, la pomme ou encore le kiwi », précise Francis Moinereau. « Comparativement aux bâches conventionnelles en usage, ce nouveau filet posera moins de contraintes mécaniques tout en étant plus résistant. La protection contre la pluie va induire indirectement une protection contre certains parasites. Je pense par exemple à la tavelure du pommier. On peut imaginer des applications en matière de gestion de luminosité et de thermicité, au moyen de bandelettes spécifiques, dans l’idée de s’adapter au changement climatique. Pourquoi pas ne pas y glisser des bandelettes renfermant des dispositifs répulsifs insectes ? »

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires