anonymous

Argentine: hausse à 33% des taxes sur les exportations de soja

Pleinchamp avec l'AFP

Argentine: hausse à 33% des taxes sur les exportations de soja

Le gouvernement argentin a fait passer de30 à 33% une taxe sur les exportations de soja, plus important poste d'exportation du pays, moins de trois mois après l'instauration de nouveaux impôts sur le secteur de l'agro-business.

L'augmentation a été publiée jeudi au Journal officiel, après plusieurs jours de réunions entre le ministre de l'Agriculture, Luis Basterra, et des représentants du secteur. Depuis décembre et l'entrée en fonction du président de centre gauche Alberto Fernandez, les exportations étaient taxées à hauteur de 30% et celles des autres produits agricoles, tels le maïs et le blé, à hauteur de 12%. Ces taxes ont été décidées dans le cadre d'un plan destiné à diminuer le déficit public, alors que l'économie argentine est en récession depuis près de deux ans et le pays lourdement endetté.

En 2008, la taxation des exportations agricoles par le gouvernement de centre gauche de Cristina Kirchner (2007-2015), aujourd'hui vice-présidente de M. Fernandez, avait provoqué de vives réactions du secteur. Les manifestations des agriculteurs avaient pratiquement paralysé le pays. "De nouveau, c'est la campagne qui va payer les dettes et les coûts d'une crise que nous n'avons pas provoquée", a réagi la Société rurale de San Pedro, une organisation professionnelle parmi les plus actives lors du conflit de 2008.

Dette

A son arrivée au pouvoir en 2015, la première mesure économique du président libéral Mauricio Macri (2015-2019) avait été de supprimer la taxe sur les exportations de blé et de maïs, et de la réduire progressivement sur le soja. Mais en septembre 2018, son gouvernement l'avait revue à la hausse à nouveau, en raison de l'extrême gravité de la crise économique. En 2019, l'économie argentine s'est contractée de 2,1%, après un recul de 2,5% en 2018. L'inflation a dépassé les 50% et la pauvreté a explosé. Le pays est en train de renégocier une partie de sa dette de 311 milliards de dollars (91,6% du PIB), que le Fonds monétaire international (FMI) a jugée "insoutenable".

En 2019, les ventes de soja ont dépassé la moyenne annuelle : 29,65 millions de tonnes de farine de soja ont été exportées, ainsi que 10,12 millions de tonnes de graines de soja et 5,29 millions de tonnes d'huile de soja. L'Argentine est le premier exportateur mondial de farine de soja et l'est devenu en 2019 pour l'huile.

Sur le même sujet

Commentaires 2

gégé 17

bonjour le soja ogm glyphosaté a mort,mais cela ne géne pas" nos ma cronistes" les exploitants de 10000ha ou plus argentin pourront deverser leur cacas sur l'élevage français et le peuple argentin crever de faim par manque de légumes: vive notre gouvernement "libérale".

viande

La mondialisation base tout sur l'export partout ou elle se trouve et la population crève de faim. En France ça veut dire soja plus cher, et on va reparler d'un Xème plan protéines, puis les argentins vont moins vendre et baisser leur prix ( sauf si l'Amérique du nord en profite, ne pas oublier Trump " les USA d'abord") et adieu les protéines françaises comme depuis des décennies.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier