anonymous

Baisse de 18,5 % des surfaces de colza en France

AM

La sole de colza française est au plus bas depuis 2005

Selon les derniers chiffres du ministère de l’Agriculture, les surfaces de colza en 2019 seraient en baisse de 18,5% par rapport à l’an dernier. En compensation, la sole de blé tendre et d’orge de printemps progresse.

Début avril, la sole de colza française était au plus bas depuis 2005, à 1,3 millions d’hectares selon Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture. Un chiffre révisé à la baisse par rapport au mois dernier en raison de la destruction d’environ 20 000 hectares de colza DK Exception contenant des traces de semences OGM. 

Selon Agreste, les surfaces de colza seraient en diminution de 18,5% par rapport à l’an dernier, conséquence de la sécheresse de 2018, et de 13,1% par rapport à la moyenne 2014-2018. Un net recul des surfaces est également observé en betteraves (-6,3% par rapport à 2018) et en blé dur (-9,7%). Pour le blé dur, le recul est particulièrement marqué en Languedoc-Roussillon (-26,3%). 

Cette baisse des surfaces est compensée en grande partie par la hausse des surfaces d’orges de printemps, évaluée par Agreste à 569 milliers d’hectares. C’est un bond de 17,4% par rapport à l’an dernier et de 18,9% par rapport à la moyenne 2014-2018. Les semis de protéagineux augmentent légèrement.  

Enfin, on observe une progression de la sole de blé tendre, qui franchit la barre des 5 millions d’hectares. C’est une hausse de 3,4% par rapport à 2018. 

Sur le même sujet

Commentaires 7

gege17

trop de travail pour une petite valorisation i350euros tonnes n'est pas suffisant compte tenu des risques .

argonne

destruction de parcelle du a des lots de semence ogm

badlnpn

Fin d' été trop sec, mauvaise levée, voir pas de levée du tout. Déséquilibre des assolements
vers des cultures de remplacement.

d

dans le sud ouest , le temps sec et sans pluie de l'automne a fait que la moitié des semis de colza sont loupés et les semis corrects attendent l'eau du ciel ....culture trop difficile a mettre en place , trop couteuse donc plus rentable ..... vive la france en friche

agri 70

la baisse est due aussi à la sécheresse de l automne 2018, beaucoup de parcelles ont mal levées ou pas du tout ,en plus la concurrence de l huile de palme ne va pas arranger les choses pour les agriculteurs français.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier