anonymous

Blé : la France peut-elle maintenir sa position à l'export ? (Point des marchés)

Anne Sophie LESAGE

Depuis les plus bas de septembre, le prix du blé a retrouvé sa superbe, pour quelles raisons ? La France peut-elle maintenir sa position à l'export ? Eléments de réponse avec Arthur Portier, expert chez Agritel.

« Depuis les plus bas du mois de septembre, le marché du blé sur Euronext a pris +20€/t » observe Arthur Portier, expert chez Agritel. Cette hausse est encore plus importante sur le marché physique à Rouen. Il explique « le blé a fait un gros travail pour gagner en compétitivité sur la scène internationale sur le début de campagne. »

En effet, au mois d’octobre le blé français s’échangeait 8$/t moins cher que l’origine russe, quand il est habituellement 3$/t plus cher. Grâce à cet écart, « la France a été gagner des marchés » comme les 420 000 tonnes exportées vers l’Égypte depuis le début de la campagne.

De nombreux chargements sont en cours vers d’autres destinations. Mais avec une production française supérieure à 39 millions de tonnes en blé, exportées pour 50%, la France doit maintenir sa position sur la scène internationale et rivaliser avec ses concurrents habituels que sont l'Argentine ou la Russie, qui vont tenter de se positionner.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier