anonymous

« L’âge d’or de la betterave et du sucre est révolu »

Adèle Magnard

Le secteur sucrier connaît de grands chamboulements depuis plusieurs mois. Que se passe-t-il sur le marché du sucre ? Une remontée des cours est-elle à prévoir ? Eléments de réponse avec François Thaury, expert en matières premières chez Agritel.

Les trois principaux groupes sucriers français ont eu droit à la Une de l’actualité ces dernières semaines. Fermetures d’usines, restructurations… le secteur sucrier est complètement chamboulé. « C’est la conséquence de l’effondrement des cours du sucre et de l’abandon des filets de sécurité qui étaient liés à la politique des quotas », explique François Thaury, expert chez Agritel. Selon lui, le secteur sucre français, qui est l’un des plus touchés en Europe, « souffre cruellement de visibilité et termes de prix et de contractualisation »

Au niveau mondial pourtant, les signaux sont positifs puisque les cours ont remonté depuis l’automne dernier. Cependant, le marché européen reste désespérément bas. « L’essentiel de la production a été vraisemblablement vendue par anticipation sur des niveaux qui étaient très bas », analyse François Thaury. 

Pour les producteurs français, les quatre ou cinq prochains mois vont être déterminants : le niveau des prix, mais aussi l’impact de l’abandon des semences traitées aux néonicotinoïdes vont peser sur les prochaines décisions d’assolement.

Sur le même sujet

Commentaires 1

digue3942

VIVE LA FNSEA .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier