anonymous

Le grand écart des rendements européens de maïs

Adèle Magnard

Le grand écart des rendements européens de maïs

Entre l’est et l’ouest de l’Europe, les cultures de printemps ont bénéficié de conditions de culture totalement différentes. Les fortes disparités dans les estimations de rendement du maïs entre les différents pays en sont l’illustration.

Dans son bulletin mensuel paru le 26 août 2019, le service d’observation des cultures de la Commission européenne a révisé à la baisse son estimation de rendement du maïs grain en Union européenne, à 7,93 t/ha contre 8,08 t/ha le mois dernier. Mais cette moyenne européenne masque de grandes disparités entre les pays de l’Ouest, touchés par la sécheresse et la canicule, et les pays de l’Est ayant bénéficié de meilleures conditions météo. 

Ainsi, « les estimations de rendement pour le maïs grain sont en-dessous de la moyenne quinquennale dans la plupart des pays de l’ouest et du centre-nord de l’Europe », indique la Commission européenne. Les rendements français et italiens sont prévus en baisse de 13% par rapport à la moyenne, respectivement à 8 t/ha et à 8,93 t/ha. Ceux de la Pologne sont prévus en baisse de 18% à 5,18 t/ha, ceux de l’Espagne de 5% (10,7 t/ha) et ceux de l’Allemagne de 7,8% (8,87 t/ha).

En revanche, « des rendements bien au dessus des moyennes sont attendus dans la partie sud-est et centre-sud de l’Europe », poursuit le bulletin. En particulier en Bulgarie (+17% à 7,65 t/ha), en Hongrie (+10% à 8,37 t/ha) et surtout en Roumanie (+43% à 7,79 t/ha). Dans ce pays, « le maïs grain a bénéficié de températures clémentes pendant la période de floraison lors de la deuxième décade de juillet », est-il précisé. 

Les rendements de pommes de terre et de betterave sont également révisés à la baisse au niveau européen, à 32,7 t/ha pour les pommes de terre et 71,5 t/ha pour les betteraves. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier