anonymous

Taxe chinoise sur l’orge australienne : bonne nouvelle pour les producteurs français ?

Anne Sophie LESAGE

La Chine a annoncé lundi 18 mai, la mise en place d’un droit de douane punitif sur l’orge australienne. Est-ce une bonne nouvelle pour les producteurs français ? Quelle est la situation du marché de l'orge brassicole en France et en Europe ? Éléments de réponse avec Nathan Cordier, Expert chez Agritel.

La Chine a annoncé lundi 18 mai la mise en place de droits de douane punitifs sur l'orge en provenance d'Australie, à hauteur de 80,5%. Cette nouvelle taxe est entrée en vigueur dès le lendemain matin. A l'échelle mondiale, "les cartes vont totalement être rebattues" déclare Nathan Cordier, expert chez Agritel, puisque "la Chine importe près de 3 millions de tonnes d'orge de brasserie par campagne" en provenance principalement d'Australie, Canada, France et Ukraine, rappelle l'expert. "La France pourrait tirer son épingle du jeu et retrouver un nouveau débouché vers la Chine" souligne l'expert.

En effet, avec des stocks de report d'orge les plus importants depuis la campagne 2009/2010, à 1,8 millions de tonnes, la filière française serait en mesure d'assurer quelques chargements à destination de l'Empire du Milieu. Autre voyant au vert, les surfaces d'orge sont attendues en hausse pour la prochaine campagne à 700 000 hectares, soit "le plus haut niveau d'emblavement de ces 20 dernières campagnes" souligne l'expert.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier