Commercialiser ses produits en circuits courts

Partie 5/7

Zoom sur : les solutions d’encaissement mobiles

Avec le digital, l’encaissement des ventes évolue vers plus de mobilité. C’est un atout si vous pratiquez la vente directe sur les marchés ou en livraison.

Selon votre projet, vous pourrez opter pour différentes solutions. « Avant de choisir une solution, il est nécessaire d’analyser les besoins du producteur afin de lui proposer un outil adapté », précise Caroline Brenas, chargées des relations avec les organisations professionnelles agricoles au Crédit Agricole Rhône Alpes.

Bien évidemment si votre projet évolue dans le temps, rien n’est figé. « Si l’agriculteur n’est pas certain du volume et du chiffre d’affaires qu’il va réaliser, il peut débuter avec une application sur smartphone (simple et moins couteuse) et si besoin évoluer vers un terminal de paiement électronique dédié (TPE) », indique Caroline Brenas.

Des solutions mobiles adaptées

Pour des encaissements sur des marchés, des salons et des foires, une solutions TPE mobile en GPRS sera peut-être plus adaptée. « Ce sont des solutions qui permettent de gérer des flux de clients tendus, c’est-à-dire avec beaucoup d’affluence et nécessitant des transactions rapides », explique Caroline Brenas. La technologie du TPE en GPRS consiste en un terminal avec une carte SIM qui permet une connexion internet avec un débit suffisant. Cette solution est aussi adaptée aux encaissements en boutique. Pour la vente à la ferme, sans besoin de mobilité, un terminal de paiement classique peut suffire.

Afin d'accompagner votre réflexion, certaines plateformes proposent des simulateurs très simples où, en trois clics, vous pouvez trouver la solution d'encaissement la plus adaptée à vos besoins.

 

>> On poursuit la lecture ? Alors cliquez ici pour accéder au chapitre 6 : Des règlementations sanitaires et commerciales spécifiques

 

Retour au sommaire