L’azote sous monitoring avec Live NBalance d’Airbus et John Deere

Raphaël Lecocq

L’azote sous monitoring avec Live NBalance d’Airbus et John Deere
Airbus / John Deere

Le couplage des informations satellitaires et parcellaires permet de suivre le statut azoté intraparcellaire du blé tout au long du cycle cultural. Médaille d’Argent au Sima 2019.

L’azote sous monitoring avec Live NBalance d’Airbus et John Deere

Airbus n’est pas un néophyte en matière d’agriculture de précision. Depuis 2001, ses constellations de satellites constituent une aide au pilotage de la fertilisation azotée, formalisée dans le service Farmstar, en partenariat avec Arvalis Institut du végétal et Terres Inovia. En 2018, 690 000 ha ont été contractualisés, aux deux tiers sur blé tendre, le solde se répartissant entre l’orge, le triticale et le colza. En blé, Farmstar fournit un appui sur l ‘état de développement des cultures, la fertilisation (modulation incluse) et la protection (septoriose, rouilles, verse). L’orge et le colza sont concernés par des conseils de fertilisation. En 2019, le service va s’étendre au maïs, grain et fourrage, avec un appui au pilotage de la fertilisation et de l’irrigation.

L’azote sous monitoring avec Live NBalance d’Airbus et John Deere

Tableau de bord dynamique

Le service Live NBalance, conçu par Airbus et John Deere, concerne la fertilisation azotée du blé. Il offre un tableau de bord dynamique dans le temps, confrontant toutes les informations relatives à l’azote, à savoir les quantités disponibles en début de cycle, les doses appliquées tant minérales qu’organiques, l’état d’absorption par la culture, les quantités d’azote restant disponible dans le sol et enfin la biomasse. Autant d’informations qui permettent d’ajuster et de moduler les doses jusqu’au dernier apport, afin de rationaliser et d’optimiser l’efficience de l’azote. Après récolte, une ultime carte permet de calculer le retour sur investissement vis-à-vis de l’azote. La visualisation du tableau de bord, constitué de cartes et de séries chronologiques, s’opère sur la plateforme personnalisée MyJohnDeere, véritable tout de contrôle du constructeur sur les parcelles et les matériels en parc, indépendamment de leur marque.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires