Le semis de maïs en quinconce plus productif selon Lemken - Pleinchamp

Le semis de maïs en quinconce plus productif selon Lemken

Le constructeur crédite son semoir Azurit d’un gain de rendement de 4,5% comparativement au semis conventionnel. Le semoir est proposé en 4, 6 ou 8 rangs.

L'essai d'un an a été mis en place à Borken (Rhénanie du Nord-Westphalie) au printemps 2020. 5 répétitions ont été effectuées sur des parcelles de 6 x 170 mètres avec des taux de semis de 7, 8 et 9 grains par mètre carré pour étudier les effets des deux méthodes de semis sur différents paramètres. Résultat : le semis en mode DeltaRow, c’est à dire en quinconce, réalisé par l’Azurit s’est traduit par un gain de rendement de 4,5%, comparativement au semis sur une seule ligne.

La répartition des graines en quinconce sur deux rangs ménage un espace de 12,5 cm, compatible avec les cueilleurs. Selon Lemken, chaque plante dispose ainsi de plus de 70 % d'espace supplémentaire, de sorte qu'elle est mieux alimentée en eau et en nutriments. Les éléments semeurs de l'Azurit permettent de réduire l’espace entre rangs à 37,5 cm.

Elément DeltaRow à deux disques d’enterrage

Chaque élément semeur est alimenté en graines depuis la trémie centrale par un dispositif "seed on demand". Deux disques perforés synchronisés sélectionnent alternativement les graines pour l’un puis l’autre des doubles disques d’enterrage d'un élément DeltaRow.

Grâce à l'utilisation de deux disques percés synchronisés, chaque disque ne doit séparer qu'une graine sur deux, ce qui permet de limiter le diamètre et donc la vitesse périphérique des disques. Le délai de transition du processus de séparation est suffisamment long pour améliorer la qualité du semis en termes de distribution longitudinale et disposition en quinconce.

Chaque rang d’un élément de semis DeltaRow peut être débrayé individuellement pour le jalonnage. Il est alors possible d'ajuster à la demande l’espacement entre graines afin de maintenir un nombre constant de plantes à l'hectare. Des largeurs de trace de roue jusqu'à 87,5 cm sont possibles.

L’élément semeur est précédé d’un chasse-débris étoilé éliminant les résidus de récolte et les pierres. Un coutre fertiliseur dépose l’engrais au centre des deux rangs rapprochés, au fond d’un sillon refermé par le passage du rouleau plombeur Trapèze dont les anneaux trapézoïdaux réalisent en même temps le pré-rappuyage des lignes de semis. L’Azurit est apte à semer à une vitesse pouvant atteindre 15 km/h.