Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation - Pleinchamp

Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation

Le Synabio a publié dix-neuf indicateurs de progrès pour que les entreprises aillent plus loin que la réglementation en termes de biodiversité, à la fois au stade production agricole, mais aussi au niveau industriel.

Suite à un travail collaboratif d’un an avec ses adhérents et le cabinet Solagro, le Synabio a publié, le 8 décembre, dix-neuf indicateurs de progrès qu’il encourage à déployer dès à présent dans les entreprises bio à horizon 2022 et 2030. « Pour répondre à l’urgence et aux attentes croissantes de la société civile sur la question de la biodiversité, il est temps pour notre secteur de réaffirmer son rôle de pionnier à travers des indicateurs de progrès mesurables, au-delà des exigences du règlement bio européen », affirme le syndicat des transformateurs et distributeurs bio.

Ces indicateurs fixent des objectifs précis à 2023 puis à 2030, sur la biodiversité, via l’amont agricole (diversité d’assolement, taille des bordures de champs, infrastructures agroécologiques en nombre et en diversité, nombre de races et de variétés…), mais aussi au niveau industriel (variétés anciennes dans les ingrédients, plus de salariés des équipes achat, critère biodiversité dans les cahiers des charges, nombre de projets associatifs ou de recherche soutenus par l’entreprise en lien avec la biodiversité…).

Le Synabio proposera, dès 2021, à ses membres et partenaires un programme d’accompagnement pour les aider à déployer ces engagements au sein de leurs organisations.