Offre variétale 2024/2025 : complémentarité entre tolérance et productivité

De nouvelles variétés de blés et d’orges entrent au catalogue d’Axéréal pour la prochaine campagne. Le choix de la coopérative repose sur la tolérance aux maladies et la qualité des grains.

Les gammes variétales d’Axéréal vont s’étoffer pour la prochaine campagne, avec l’entrée de deux nouvelles références en blé dur, trois en blé tendre, deux en blé améliorant et deux en orge. Les caractéristiques de chacune ont été détaillées lors des Rencontres agronomiques d’Axéréal, à la ferme expérimentale du Chaumoy, au Subdray (18).


DES BLÉS DURS AVEC UNE BONNE QUALITÉ DES GRAINS

La gamme des blés durs d’Axéréal correspond aux attentes de la filière Panzani. Rocaillou, de Florimond Desprez, est l’une des nouveautés de l’année, en remplacement de Canaillou qui sort du catalogue au même titre que Relief. « Rocaillou est inscrit depuis l’an passé et entre au catalogue cette année ; elle est déjà validée par Panzani. Elle a un cycle proche du RGT Beladur. Même s’elle est assez sensible à la verse, elle est très bien sur les rouilles jaunes et rouges (7/10), l’oïdium (8/10), la septoriose (6,5/10) », détaille Séverine Baptiste, conseillère d’Axéréal. Petite faiblesse en PS avec une note de 4,5/10 mais elle obtient de très bonnes notes en qualité des grains. « C’est le seul blé dur élite, donc top qualité. Rocaillou est le troisième blé dur le plus multiplié », poursuit-elle.

Autre entrée au catalogue : RGT Insiemur. Cette variété a performé en productivité lors des essais de l’année dernière. Elle obtient de très bonnes notes face aux maladies, notamment sur les rouilles (8/10) et l’oïdium (7/10). La qualité des grains est présente, avec une notation intéressante. « Elle n’est pas encore validée par Panzani, qui souhaite voir son comportement lors la prochaine campagne. C’est un blé dur qui devrait se développer dès qu’il sera accepté dans la filière Panzani », estime Séverine Baptiste.


DES BLÉS TENDRES MEUNIERS RÉSISTANTS AUX MALADIES

Tolérant au chlortoluron, mosaïque et piétin verse, le SU Sauvignon (Saaten Union) fait son entrée au catalogue des blés tendres meuniers. Combinant très bon rendement et PS élevé, il saura séduire les cultivateurs. Vigilance toutefois à la verse dont il est moyennement sensible et surtout à la cécidomyie dont il est sensible. 

Académy w (Florimond Desprez) est un blé meunier très résistant à la cécidomyie, mais sensible au chlortoluron. De ce fait, la variété va être observée de très près lors la prochaine campagne.

Dernière nouveauté en blé tendre meunier, Thermidor (Unisigma) qui coche toutes les cases en matière de résistance aux maladies (chlortoluron, mosaïque, piétin verse, cécidomyie) et offre un très bon rendement.

En blés améliorants, Axéréal entre le KWS Constellum et le KWS Forticium. Ces deux variétés offrent de très bons rendements et une résistance au chlortoluron. En revanche, le KWS Constellum est sensible à la mosaïque, au piétin verse et à la cécidomyie.


LA TOLÉRANCE JNO RECHERCHÉE EN ORGE

Après des tests chez certains cultivateurs, lors de la dernière campagne, Carrousel (Secobra) est une orge brassicole qui va être diffusée dans la quasi-totalité de la région. Cette variété est tolérante JNO, « ce qui était grandement attendu. Et, même en l’absence de JNO, elle est au rendez-vous niveau productivité », note-t-elle. De plus, elle est moyennement ou peu sensible aux maladies telles que l’helminthosporiose, la rhinchosporiose et la verse. En fourragère, LG Casting (Limagrain) est une 2 rangs qui fait son entrée au catalogue malgré sa sensibilité à la JNO. Toutefois, elle offre de bons rendements réguliers et un PS élevé.

KWS Splendis complète également la gamme des orges fourragères. Cette variété est tolérante JNO et mosaïque Y2, « et c’est la seule de la gamme présentant cette double tolérance, souligne Séverine Baptiste. En productivité, elle s’approche d’une orge KWS Joyau ». Pixel, variété d’orge d’hiver très répandue dans les plaines, sort du catalogue. Mais KWS Faro, également très présente, reste dans les références brassicoles d’Axéréal.