Tubutubes ou comment gagner en précocité et en rendement sans chauffer les serres

L’Astredhor et le bureau d’études Agrithermic ont mis un point un hydro-accumulateur horizontal accumulant la chaleur en journée et la restituant la nuit. Tubutubes peut être installé dans tout abri sans contrainte d’orientation ou de surface.

« Dans notre serre pilote située chez un maraicher à Roanne dans la Loire, en dépit du mois de juillet pourri que l’on a connu cette année, la production de tomate Cobra a été multipliée par 2,9 par rapport à la serre témoin et celle de tomate cœur de bœuf par 1,8 ». A l’occasion de Tech&Bio, Agrithermic, par la voix de son président Vincent Stauffer, a dévoilé les premiers résultats de Tubutubes, un équipement pour serres développé en partenariat avec l’Astredhor, le centre technique de l’horticulture. « Grace à Tubutubes, un arboriculteur produisant de la cerise sous abri a évité le gel du mois de mai dernier », complète Vincent Stauffer.

Les résultats enregistrés sur tomate chez un maraicher de la Loire en 2021

Basé au Bourget-du-Lac (Savoie), Agrithermic est un bureau d'études spécialiste de l'efficacité énergétique dans les serres agricoles. Depuis dix ans, il développe différents concepts de serres bio-climatiques, autrement dit des serres solaires passives, reposant par exemple sur des murs hydro-accumulateurs au nord, le stockage passif sous tablette, des aérothermes solaires... Ces différents systèmes accumulent la chaleur diurne et la restituent la nuit.

"Notre système est presque trop simple pour être crédible"

L’Hydro-accumulateur horizontal est sa dernière création. Il se compose de gaines souples de 30 cm de diamètre, déployées de part et d’autre du rang cultivé et remplies d’eau. « L’eau est un très bon accumulateur de chaleur, quatre fois plus efficient que les murs ou le béton », déclare Vincent Stauffer. « Cette solution est adaptée à tout type de serre existante, quelles que soient son orientation et la surface. Les serres bio constituent une cible toute désignée, profitables à de très nombreuses espèces maraichères et fruitières, en dehors de la fraise, qui a des exigences en froid ». Toutes les zones climatiques peuvent potentiellement valoriser l’innovation. 

Isabelle Gueret, chargée du marketing, et Vincent Stauffe, président d’Agrithermic, entament la commercialisation des Tubutubes à l’occasion de Tech&Bio

Amorti en quatre ans

Le montant de l’investissement s’élève à cinq euros par m2. Agrithermic estime le retour sur investissement à quatre ans pour une durée de vie de dix ans minimum. En dépit de cette rentabilité annoncée et des gains en productivité et en précocité, Agrithermic va devoir lever un autre frein. « Notre système est disruptif et presque trop simple pour être crédible », déclare Vincent Stauffer.

Agrithermic développe différents concepts de serres bio-climatiques, autrement dit des serres solaires passives