Face aux antispécistes le monde agricole et agroalimentaire voit rouge

ASL

Face aux antispécistes le monde agricole et agroalimentaire voit rouge

Après les nombreuses actions des antispécistes dans les semaines passées, le monde agricole et agroalimentaire a donné sa réponse : une tribune, une lettre ouverte à Emmanuel Macron et une pétition ont été publiées pour dénoncer les violences.

Après les nombreuses actions de vandalisme à l'encontre des boucheries, les manifestations en tous genres et l'incendie d'un abattoir dans l'Ain, les professionnels du monde agricole et agroalimentaire ne savent plus comment réagir face à l'escalade de violence. Ils ont choisi de manifester leur ras-le-bol et leur incompréhension en prenant la plume. Dans lefigaro.fr, une tribune signée par Claude Cochonneau, président de l’APCA et des professionnels de l’industrie de la viande, une lettre ouverte à Emmanuel Macron dans Ouest-France signée par le monde de l’élevage. Sans oublier, une pétition lancée mercredi, qui totalise déjà 1000 signatures, intitulée « non au totalitarisme alimentaire ! Pour le droit de choisir librement son alimentation. »

Abject et innommable 

Stéphane Travert, ministre de l’agriculture a dénoncé jeudi ces actes de violence « avec la plus grande fermeté. » Et d’ajouter « il y a des amalgames qui sont intolérables, et notamment entre ce qui se passe dans les abattoirs et la Shoah, c'est absolument abject et innommable. Tout ne peut pas être permis ». Le ministre a par ailleurs réclamé que les auteurs des faits soient « retrouvés et sanctionnés ». Mais pour l'instant Emmanuel Macron ne s'est pas encore exprimé sur le sujet et cette prise de position semble manquer aux professionnels.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires