FFCB : fin de la grève sans solution concrète pour les exportations espagnoles

FFCB : fin de la grève sans solution concrète pour les exportations espagnoles

En grève depuis le 29 octobre, la Fédération Française des Commençants en Bestiaux (FFCB) a annoncé ce jeudi dans un communiqué, la reprise de la collecte des veaux et des broutards vaccinés.

Quinze jours de blocage pour rien. Les négociations entre les exportateurs et les représentants des éleveurs laitiers n’ont apporté aucune solution au problème des exportations vers le marché espagnol. De nombreuses entreprises ne peuvent maintenir économiquement le blocus. Le commerce se dirige donc vers une reprise des exportations sans aucun changement sur les modalités à savoir une désinsectisation des animaux dans les élevages et une PCR négative. Le marché va maintenant devoir résorber les milliers de veaux restés dans les exploitations. 

Les broutards non-vaccinés restent sur la sellette

La FFCB recommande à ses opérateurs de ne plus expédier des animaux non-vaccinés vers le marché espagnol. De nombreux éleveurs, dont la production n’est pas spécifiquement destinée au marché italien ne vaccinent pas. Surtout qu’en début d’année, il n’y avait pas d’écart de valorisation face à une demande espagnole soutenue par le marché Turc. Depuis le milieu de l’été, la situation a bien changé, avec une demande qui se tasse en concomitance avec la réactivation de foyer FCO8 dans le centre du pays. Le travail et les frais de gestion des animaux positifs FCO ont eu raison de la patience des exportateurs, qui tiraient la sonnette d’alarme depuis de nombreux mois.

Le mot d’ordre des exportateurs est de reprendre les mouvements vers l’Espagne, mais uniquement pour des animaux vaccinés FCO 8/4 à plus de 60 jours. Aucun mot d’ordre n’a été donné du côté de la production pour une vaccination obligatoire. La situation reste donc inchangée, car la liberté du commerce, permet toujours les ventes avec PCR pour les opérateurs qui le désirent, car les écarts de valorisation entre les animaux vaccinés et les autres sont aujourd’hui très importants et dépasse souvent les 100€. Ce sera le cas notamment dans les régions ou la FCO n’est pas présente.

Source Acti-Ouest

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires